Le propriétaire de Saint-Élie Motorsports, Simon Homans, qui se trouve ici en compagnie de sa fille Eva Rose, espère mettre un terme à la saga qui l’oppose à la Ville avec une poursuite dans laquelle il réclame 136 000 $.
Le propriétaire de Saint-Élie Motorsports, Simon Homans, qui se trouve ici en compagnie de sa fille Eva Rose, espère mettre un terme à la saga qui l’oppose à la Ville avec une poursuite dans laquelle il réclame 136 000 $.

Saint-Élie Motorsports poursuit la Ville

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Le propriétaire de Saint-Élie Motorsports, Simon Homans, réclame 136 000 $ à la Ville de Sherbrooke pour les frais d’avocats encourus pour défendre la conformité de sa piste d’accélération et comme dédommagement pour le stress vécu pendant les procédures. Une poursuite a été déposée en mai à la Cour supérieure.