L'accusé a aussi reconnu des bris de probation entre 31 mai et le 14 juillet 2016 et de ne pas avoir fait des travaux communautaires.

Sa réhabilitation lui évite la prison

La réhabilitation d'une femme qui était plongée dans d'importants problèmes de consommation de stupéfiants lui a évité la prison ferme.
Sandy Hurdle a reconnu avoir changé les prix d'aspirateurs Irobot aux magasins Canadian Tire de Sherbrooke et de Magog en novembre et décembre 2016.
La façon de procéder de l'accusé consistait à changer le prix de l'appareil d'une valeur d'environ 700 $ contre celui l'un accessoire dont la valeur était d'environ 45 $.
Avec la complicité d'un autre individu, elle revendait par la suite l'appareil sur Internet.
L'accusé a aussi reconnu des bris de probation entre 31 mai et le 14 juillet 2016 et de ne pas avoir fait des travaux communautaires.
Son avocate Me Kim Dingman a expliqué au tribunal que ces crimes de fraude et de recel avaient été commis lors d'une période trouble de sa cliente.
« Ma cliente avait un gros problème de consommation de drogue dure. Elle a même été hospitalisée à la suite d'une overdose. Par la suite, elle a changé de milieu et a quitté ses mauvaises fréquentations. Elle est devenue un exemple de réhabilitation avec un suivi au centre de réadaptation des dépendances de l'Estrie. Elle a suivi un programme de méthadone, un fait un suivi psychologique et un autre à La Parolière », a mentionné Me Dingman.
À la suite d'une suggestion commune de Me Dingman et du procureur aux poursuites criminelles Me Claude Robitaille, le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec lui a imposé une peine de six mois à purger dans la collectivité.
« Je vous félicite de votre virage à 180 degrés. J'espère que nous ne vous reverrons plus devant le tribunal », a indiqué le juge Chapdelaine.
Sandy Hurdle devra passer les trois premiers mois de sa peine à domicile.
Elle devra verser un remboursement de 650 $ au Canadien Tire de Sherbrooke pour les pertes subies. Elle ne pourra mettre les pieds à ce commerce de même qu'à celui de Magog dans le cadre de sa probation.