Plusieurs enfants arrêtaient pendant quelques minutes leur quête de bonbons pour assister au spectacle de la troupe Muses et Chimères.

Ruée vers l'Est pour l'Halloween

Superhéros, pompiers, sorcières, princesses, tortues Ninja et personnages de Pat’Patrouille déambulaient par centaines dans le secteur de la rue Virginie-Laflamme pour la soirée de l’Halloween mardi. Et n’en déplaise aux plus gourmands, ils ont eu droit à plus que des bonbons.

Avec des chants lugubres et des costumes bizarres, le spectacle ambulant des productions Muses et Chimères a capté l’attention de plusieurs passants.

Lire aussi: Valse des sorcières à Saint-Camille

« Parfois, l’Halloween peut être un peu décevante, souligne Christine Bolduc de Muses et Chimères, car on attend impatiemment ce moment-là et on ne fait qu’aller chercher des bonbons et c’est fini. On pouvait rajouter un peu de magie à la soirée. »

Christine Gascon, résidante du centre-ville, est justement venue dans l’est de la ville pour voir le spectacle.

« Ma fille est toutefois un peu plus attirée par le concept des bonbons », lance-t-elle avec le sourire.

De partout en ville

Résidant ou non, peu importe, des enfants de partout en ville ont parcouru les nombreuses maisons décorées dans l’espoir de remplir leur sac de bonbons. Malgré les réserves abondantes, certains résidants doivent s’avouer vaincus assez tôt dans la soirée.

« Ça n’arrête pas, c’est très intense », explique Lyne Ouellette.

« Ça me surprend chaque fois de voir autant de personnes, explique son conjoint Daniel Lepage. Les gens viennent d’ailleurs aussi. On voit plein de nouveaux visages, mais c’est le fun, on fait ça pour les enfants. »

Le couple a préparé 300 petits sacs de bonbons qui se sont envolés en 90 minutes.

« Il y a facilement 400 ou 450 jeunes qui peuvent passer pendant la soirée, c’est beaucoup. »

Philippe Nadeau, arborant fièrement un costume de Capitaine America, est venu de Rock Forest pour faire le porte-à-porte en compagnie de sa conjointe et de ses deux filles déguisées en sorcières.

« On vient ici chaque année, c’est un des meilleurs quartiers, la plupart des maisons donnent des bonbons. »

Gaelle Kaleykis vient elle aussi chaque année avec ses enfants.

« C’est toujours bien décoré avec beaucoup de gens. Les gens sont généreux et c’est pour ça qu’on vient ici. Ma fille a changé trois fois d’idée de costume. Avec le froid, il faut s’ajuster. »

Forte présence policière

Une forte présence policière est venue assurer la sécurité des participants. Les policiers ont même distribué quelques bonbons. Le service de police de Sherbrooke ne rapportait aucun incident en soirée mardi.

« Les gens ne roulent pas vite et ils font attention. C’est un des bons quartiers pour la sécurité », estime Philippe Nadeau.

« La sécurité est au maximum et tout le monde fait attention, c’est bien organisé », explique Alain Girard, qui devait garder l’œil sur quatre enfants en bas âge.