La Tribune
Geneviève Chabot, copropriétaire du vignoble la Halte des Pèlerins, éprouve énormément de gratitude pour les Québécois qui ont permis au vignoble de vivre une belle année de ventes malgré tout. Elle pose ici avec sa fille, Raphaëlle Corbin. Son conjoint Marco Corbin et leur fille Naomi Corbin ne pouvaient être présents pour la photo.
Geneviève Chabot, copropriétaire du vignoble la Halte des Pèlerins, éprouve énormément de gratitude pour les Québécois qui ont permis au vignoble de vivre une belle année de ventes malgré tout. Elle pose ici avec sa fille, Raphaëlle Corbin. Son conjoint Marco Corbin et leur fille Naomi Corbin ne pouvaient être présents pour la photo.

Ruée vers le vin d'ici

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
Sherbrooke —  Ils sont passés d’inquiets à émus, cet été. Pour les vignerons estriens, il n’est plus question de se faire du mauvais sang, même si les touristes de Montréal et de Québec ne font soudainement plus partie de l’équation. Plutôt, ceux-ci s’apprêtent à tourner la page sur une saison de ventes sans pareil.