Roy Patterson a obtenu 3104 votes lors du dernier scrutin pour la mairie en 2013.

Roy Patterson veut séparer Lennoxville

Après avoir brigué la mairie lors des dernières élections municipales, c'est maintenant vers le poste de conseiller municipal que Roy Patterson tourne son attention. La qualité de vie des résidants et l'autonomie du secteur font partie de ses priorités.
« Je veux qu'il y ait des emplois locaux pour que nos jeunes ne partent pas de la région », explique-t-il
« Je veux aussi redonner de l'autonomie à Lennoxville. Depuis les fusions, nous avons perdu notre identité. C'est un projet à long terme, mais j'aimerais que Lennoxville redevienne une ville. Ça peut prendre 20 ans, mais il faut trouver un chemin pour y arriver. »
M. Patterson, qui a également un plan pour développer le centre-ville de Lennoxville, entend bien cogner à chaque porte de l'arrondissement d'ici les élections du 5 novembre.
« Je devrais faire environ 50 portes par jour, c'est énormément de travail. »
M. Patterson a obtenu 3104 votes lors du dernier scrutin pour la mairie en 2013.
« Je n'avais aucune chance, mais j'ai appris beaucoup. À Lennoxville j'ai eu plus de votes que le maire. Je suis donc déjà le maire non officiel du secteur. »
Rapellons que David Price a décidé de tirer sa révérance.
Le 5 novembre, Roy Patterson affrontera Claude Charron, Linda Boulanger, François-René Montpetit - du Renouveau sherbrookois - et Michael Labarre - de Sherbrooke Citoyen.