La Tribune
Guillaume Rousseau, candidat péquiste dans Sherbrooke, lance l’idée d’un projet-pilote d’école publique alternative et inclusive. Il a l’appui de Maxim Beauregard Dionne, ce commissaire de la CSRS qui déménage au Nouveau-Brunswick pour le bien de sa fillette, atteinte d’une légère déficience intellectuelle.
Guillaume Rousseau, candidat péquiste dans Sherbrooke, lance l’idée d’un projet-pilote d’école publique alternative et inclusive. Il a l’appui de Maxim Beauregard Dionne, ce commissaire de la CSRS qui déménage au Nouveau-Brunswick pour le bien de sa fillette, atteinte d’une légère déficience intellectuelle.

Rousseau encourage l’inclusion dans les écoles

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Après deux années à la présidence du conseil d’administration de Dysphasie-Estrie, le candidat péquiste dans Sherbrooke Guillaume Rousseau se dit soucieux du cas des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA), dont l’accès à une pédagogie adaptée est difficile. S’il est élu, M. Rousseau assurera la création d’un projet-pilote d’école publique alternative et inclusive, où les enfants EHDAA pourront apprendre aux côtés des autres, tout en ayant le soutien adapté à leur condition.