Rouge à lèvres et site internet en appui à Raif Badawi

Une campagne de soutien pour le moins inusitée a été mise sur pied en l'honneur de Raif Badawi. Les internautes sont invités à prendre leur dos en photo, portant des traces de rouge à lèvres imitant des coups de fouet, puis à partager ces clichés sur les réseaux sociaux.
La campagne #Backlash a été lancée par des sympathisants à la cause du blogueur saoudien condamné à 10 ans de prison et à 1000 coups de fouet. Déjà, plusieurs photos dénonçant les coups de fouet circulent sur Twitter et Facebook.
Un site internet, www.raifbadawi.org, a également été lancé afin de sensibiliser le plus grand nombre de personnes possible à la cause de Raif. « Ces initiatives ne sont pas reliées à Amnistie, mais nous les apprécions grandement. Pour le site, ce sont des personnes appartenant à un réseau international en appui à Raif qui ont décidé de le mettre sur pied », explique Mireille Elchacar, porte-parole d'Amnistie internationale en Estrie.
Bilan positif du voyage
L'épouse de Raif Badawi, Ensaf Haidar, est de retour d'un séjour en France. Le but de ce voyage? Aller chercher d'autres appuis internationaux. « Nous faisons un bilan positif de ce séjour. L'objectif était de donner un second souffle à la campagne exigeant la libération de Raif et Ensaf a reçu l'appui de plusieurs personnalités politiques et artistiques », souligne Mme Elchacar.
Mme Haidar a, entre autres, visité plusieurs sections d'Amnistie internationale européennes, « très bien implantées », précise la porte-parole.