Revenu Québec en grève pour deux jours

Une trentaine de membres du personnel professionnel de Revenu Québec ont manifesté devant le 2655 rue King Ouest à Sherbrooke vendredi, entre 12 h 30 et 13 h. Ils ont montré leur soutien au comité de négociations, qui essaie toujours d’obtenir un accord sur les conditions salariales des employés. Tout le personnel de Revenu Québec de la province sera en grève les 29 et 30 septembre.

Ces journées de grèves avaient été votées en 2016 par les membres du Syndicat des professionnels et professionnelles du gouvernement du Québec (SPGQ). Notons que les employés étaient aussi en grève les 11 et 12 août.

Ces négociations, qui concernent l’assurance collective des professionnels, durent depuis près de trois ans. Les 4600 employés de Revenu Québec jugent que les augmentations de salaire sont toujours insuffisantes pour la délégation.

Entre 2012 et 2015, le salaire des employés cadres de Revenu Québec a grimpé de 15,3 %. Les employés professionnels réclament un intérêt pour leur statut également, pas seulement pour les cadres.

Pérennité et expertise

Le porte-parole de Sherbrooke François Jolicoeur explique que le principal problème est la pérennité de l’expertise. « La semaine dernière, on a perdu deux professionnels au détriment de Revenu Canada. Le but ultime c’est d’avoir du personnel de qualité qui reste à Revenu Québec. »

« En 2011, quand Revenu Québec est devenu une agence, le gouvernement avait fait beaucoup de promesses. Il avait beaucoup cité en exemple Revenu Canada. Le gros morceau pour l’instant c’est le salaire. Il y a un gros écart entre les salaires des employés de Revenu Canada et ceux de Revenu Québec. Nous, ce qu’on veut, c’est diminuer l’écart parce qu’on veut garder l’expertise à Revenu Québec. Le Taux de rétention diminue parce qu’on perd de l’expertise, elle s’en va ailleurs. Ce qui arrive c’est que l’employeur investit dans la formation, puis une fois que l’employé est formé, trois ou quatre ans plus tard il s’en va ailleurs. Ce n’est pas rentable pour une organisation », ajoute M. Jolicoeur, employé au service à clientèle de Revenu Québec.

Pas de dérangements pour la clientèle

Le porte-parole pour Sherbrooke explique que la grève se fait la fin de semaine pour ne pas nuire au service à la clientèle. « Pour l’instant on n’est pas là, le service continue à être offert à la population. On ne va pas bloquer la population qui aurait des questions ».

La grève concerne principalement les employés de département informatique et ceux qui font les inspections de bars et de restaurants.