Un groupe de citoyens a marché du Parc éphémère sur Wellington Sud jusqu'à l'hôtel de ville, en passant par la rue King, pour démontrer leurs préoccupations quant à la protection de l'environnement.

Réunis pour l'environnement

Quand on pose des gestes pour l’environnement chacun dans son coin, on peut se sentir seul, et avoir l’impression que c’est impossible d’avoir un impact.

C’est dans l’idée de se regrouper et d’échanger à ce sujet que des citoyens ont créé la page Facebook « Demain Sherbrooke » à la fin du mois d’août.

Sur celle-ci, ils sont plusieurs à partager du contenu, qu’il s’agisse d’une courte vidéo les montrant en train d’expliquer leurs stratégies pour réduire leur consommation de plastique en famille, d’une date de conférence à Sherbrooke sur le mouvement « zéro déchet » ou même d’idées pour rendre la fête d’Halloween plus écolo.

Samedi, le groupe a organisé son premier événement, une marche sous la thématique « La planète s’invite dans la campagne! ».

« On a décidé de profiter du fait que ce soit les élections pour vraiment revendiquer que pour nous, c’est important l’environnement. On veut que les partis prennent ça comme une priorité, et non comme un autre enjeu », a expliqué Véronique Viens, l’une des organisatrices de la marche.

Environ 150 personnes ont pris part à ce rassemblement, brandissant des pancartes où on pouvait lire des slogans comme « Changeons le système, pas le climat ».

L’événement était non partisan, l’objectif étant d’encourager les citoyens à réfléchir sur les propositions environnementales des partis avant de voter plutôt que de faire la promotion d’un parti.

Marie Toupin était de ceux qui ont marché du Parc éphémère, sur Wellington Sud, jusqu’à l’hôtel de ville. « J’ai toujours eu cette préoccupation-là, concernant l’écologie, et en plus je suis membre d’Équiterre. C’est particulièrement important dans le contexte actuel », a-t-elle dit, faisait référence au scrutin qui se déroulera lundi.

« On voit ici des jeunes familles, des personnes de tous âges. Ça préoccupe tout le monde », résume-t-elle.

La page « Demain Sherbrooke » est aimée par plus de 500 personnes sur Facebook. Son nom est inspiré du film Demain, qui propose l’idée que de montrer des solutions et raconter des histoires qui font du bien est la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales.