La Tribune
La marche pour le climat du 27 septembre 2019 a témoigné de la volonté des Sherbrookois de voir des actions concrètes entreprises par les différents paliers de gouvernement. Alors que la Ville de Sherbrooke a signé la déclaration universelle d’urgence climatique il y a maintenant un an, plusieurs groupes environnementaux s’inquiètent du chemin parcouru jusqu’ici.
La marche pour le climat du 27 septembre 2019 a témoigné de la volonté des Sherbrookois de voir des actions concrètes entreprises par les différents paliers de gouvernement. Alors que la Ville de Sherbrooke a signé la déclaration universelle d’urgence climatique il y a maintenant un an, plusieurs groupes environnementaux s’inquiètent du chemin parcouru jusqu’ici.

Retour sur un an d’urgence climatique

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
Le 19 novembre 2018, la Ville de Sherbrooke signait la déclaration universelle d’urgence climatique tout en s’engageant à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour Karine Godbout, présidente du comité de l’environnement, les 12 derniers mois n’auront pas nécessairement été le théâtre de « grandes actions concrètes », mais ils auront permis l’instauration d’une synergie au sein de l’appareil municipal qui laissera le champ libre à des changements plus importants.