Sébastien Jacques avait entrepris au quai MacPherson, près du lac Memphrémagog, sous la neige, le 1er avril dernier.

Retour à Magog émotif pour Sébastien Jacques

Sébastien Jacques avait de la difficulté à retenir ses larmes lorsqu'il est arrivé au quai MacPherson samedi après-midi à Magog. Plus d'une centaine de membres de sa famille, amis, connaissances et supporteurs l'ont accueilli en héros.
« C'est venu me chercher, je ne m'attendais pas à voir autant de gens, raconte-t-il. C'était beaucoup plus émotif que lorsque je suis finalement arrivé à Santa Monica, aujourd'hui c'était à un autre niveau. »
Sébastien Jacques a livré un discours aux centaines de gens présents. Il a eu de la difficulté à trouver ses mots à plusieurs reprises tellement l'émotion prenait le dessus. Il est revenu sur les moments difficiles de sa marche et sur l'importance des messages d'encouragement qu'il a reçu tout au long de son périple.
« Je ne pouvais pas imaginer une plus belle fin, résume-t-il. Je n'aurais pas été capable de passer à travers cette épreuve si je ne le faisais que pour moi. Je l'ai fait pour tous ceux qui ont besoin d'un peu d'espoir. »
Sébastien Jacques avait entrepris au quai MacPherson, près du lac Memphrémagog, sous la neige, le 1er avril dernier. Cette marche l'a mené à Santa Monica, en Californie, où il avait subi une importante chirurgie au cerveau en 2015. Depuis son retour au Québec, le 16 septembre, il s'est rendu notamment à Québec, où il a rencontré le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.
Même s'il n'aura plus à marcher l'équivalent d'un marathon par jour, Sébastien Jacques ne chômera pas dans les prochaines semaines. Il a démarré sa propre entreprise pour offrir ses services de conférencier et consultant en développement personnel et performance. Il a déjà une conférence prévue au mois d'octobre et il a été approché pour l'écriture d'un livre sur son périple.