Le pont Bernier a été détruit lors de la montée des eaux de la rivière Saint-François en fin de semaine.

Réseau de sentiers de motoneige : un pont névralgique détruit

Le réseau de sentiers de motoneige de la région de Sherbrooke a subi un coup dur en fin de semaine avec la montée des eaux de la rivière Saint-François dans le secteur Brompton.

Un pont névralgique a été détruit en même temps que celui de la voie ferrée qui se situait à quelques mètres, commente Daniel Beaudette, président du Club de motoneige Harfang de l’Estrie.
«Je n’ai jamais vu ça! C’est l’enfer, dit-il à La Tribune. Ce pont avait au moins 80 pieds de plus haut que la rivière. C’est vrai que l’eau a monté jusqu’à l’autoroute 55, donc c’est que le niveau a vraiment monté beaucoup.»
M. Beaudette attend les avis des ingénieurs, mais il se pourrait que le pont ferroviaire ait endommagé celui du club de motoneigistes. «Notre pont est fini pour le reste de la saison», assure-t-il.
Le pont Bernier permet  de relier la région à d’autres sentiers majeurs au Québec. Pour le réseau local, le détour est énorme, ajoute M. Beaudette. Les motoneigistes doivent actuellement se rendre à Richmond pour faire la boucle.
Le président multiplie les contacts pour tenter d’améliorer la situation. Il est entré en communication avec le maire de Sherbrooke Steve Lussier. Il souhaite par exemple pouvoir laisser les motoneigistes emprunter le pont du secteur Brompton comme solution temporaire.
«Je vais aller voir sur place ce que sera possible de faire», dit-il.


Motoneigistes embourbés
Par ailleurs,  Daniel Beaudette souligne que les sentiers sont fermés à la suite du mauvais temps qu’on a connu au cours des derniers jours. «Il y a eu énormément d’eau partout avec toute la pluie qui est tombée», affirme-t-il.
«Nous demandons aux motoneigistes de ne pas sortir sur les sentiers et d’attendre.  Ça peut être dangereux actuellement.»
En fin de semaine, on a dû intervenir pour déloger des motoneigistes américains embourbés dans le secteur Saint-Élie, déplore le président du club Harfang. Certains ont dû être transportés par ambulance à l’hôpital, souffrant d’hypothermie.