Victor, 6 ans, Marjolie, 3 ans, et leur maman Marypier Grégoire ont distribué des dizaines de certificats aux Sherbrookois qui ont les plus belles décorations de Noël.
Victor, 6 ans, Marjolie, 3 ans, et leur maman Marypier Grégoire ont distribué des dizaines de certificats aux Sherbrookois qui ont les plus belles décorations de Noël.

Répandre du bonheur, un certificat à la fois

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
Une famille de Deauville a décidé de répandre de la joie en distribuant des certificats faits à la main aux Sherbrookois ayant le mieux décoré leur maison cette année, afin d’oublier tout le négatif de la pandémie. 

L’annulation des rassemblements à Noël a été la goutte qui a fait déborder le vase. « Je n’en veux plus, du négatif. Je suis à bout, et je veux m’entourer de positif! » s’exclame Marypier Grégoire, maman de Victor, 6 ans, et Marjolie, 3 ans, avec qui elle sillonne les rues de différents quartiers depuis jeudi. 

« Au début, je me demandais si c’était une bonne idée, car on est en pleine pandémie et tout le monde est un peu méfiant. Les gens ne sont plus habitués que quelqu’un cogne à la porte », indique Marypier Grégoire. 

Finalement, quoique un peu craintif au début, chaque « lauréat » a été très touché de recevoir un certificat. « Ce que j’ai ressenti, c’est que les gens sont en manque de contact, d’interactions », exprime la mère, qui a eu plusieurs conversations super intéressantes avec les propriétaires.  

« Je ne pensais pas que ça aurait un si gros impact autant pour nous que pour eux », souligne-t-elle. 

Le lendemain de la distribution, Marypier Grégoire avait l’impression que « tout était un peu plus beau, tout le monde un peu plus souriant et toutes les lumières un peu plus brillantes ». 

« Depuis que j’ai fait ça, on dirait que je reçois autant d’amour que j’en ai donné, et ça fait tellement du bien. Je ne vois même plus le négatif, je ne pense même plus à la pandémie », avoue-t-elle. 

Pour ses enfants, Victor et Marjolie, c’est également une belle leçon de vie. « Vous rendez-vous compte qu’on est allés voir des gens qui étaient peut-être tristes, peut-être seuls, et que notre simple geste leur a fait extrêmement plaisir? » leur a demandé Mme Grégoire.  

Jusqu’à maintenant, la famille s’est promenée notamment dans les secteurs de Saint-Élie, Rock Forest et Deauville, ainsi que dans le coin de Brompton.

Son conseil pour passer à travers la pandémie? « De créer du positif. Même si on a de la misère à en trouver, il faut se réinventer et trouver des manières d’en créer et d’en donner. Je vous le jure, ce sera un peu moins lourd », conclut Marypier Grégoire, qui prend d’ailleurs les suggestions d’adresses de maisons bien décorées sur sa page Facebook pour qu’elle et ses enfants puissent continuer leur mission.