Au total, les policiers ont donné 334 constats d’infraction à proximité des écoles primaires et secondaires, afin de s’assurer de la sécurité des élèves.
Au total, les policiers ont donné 334 constats d’infraction à proximité des écoles primaires et secondaires, afin de s’assurer de la sécurité des élèves.

Rentrée scolaire sans anicroche à Sherbrooke

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Même si la rentrée scolaire 2020 s’est déroulée dans un contexte particulier en raison de la pandémie de COVID-19, le Service de police de Sherbrooke n’a pas noté de problème particulier sur le plan de la sécurité routière.

Malgré le déroulement de près de deux fois plus d’opérations de surveillance près des écoles entre le 27 août et le 11 septembre, soit 235 opérations par rappport à 121 en 2019, le SPS a remis seulement 156 constats de vitesse, soit 68 de plus qu’en 2019.

« Toutes proportions gardées, il y a eu une amélioration sur le plan de la vitesse aux abords des écoles. Nous avons émis 156 constats en 2020 par rapport à 88 en 2019 », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Au total, les policiers ont donné 334 constats d’infraction à proximité des écoles primaires et secondaires, afin de s’assurer de la sécurité des élèves. En 2019, ce sont 128 infractions qui avaient été signalées aux automobilistes par des constats d’infraction.

« Nous n’avons pas noté d’endroits plus problématiques. Nous avons émis beaucoup de constats pour le non-respect des espaces de stationnement interdit aux abords des écoles. Dans l’ensemble, les automobilistes ont été disciplinés », soutient l’agent Carrrier. 

Les patrouilleurs, les policiers de l’escouade de circulation et les agents de la sécurité des milieux ont joint leurs efforts lors de la rentrée scolaire 2020.

« Aucun événement malheureux n’a été signalé pas plus que d’excès de vitesse hors du commun. L’objectif de telles opérations demeure que tout se passe bien », mentionne l’agent Carrier.