L’UdeS planche depuis un temps déjà sur la prochaine rentrée et s’en tiendra principalement à la règle des deux mètres de distanciation.
L’UdeS planche depuis un temps déjà sur la prochaine rentrée et s’en tiendra principalement à la règle des deux mètres de distanciation.

Rentrée scolaire : les scénarios ne seront pas entièrement refaits à l’UdeS

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
SHERBROOKE - En dépit des annonces de la santé publique lundi matin, l’Université de Sherbrooke s’en tiendra principalement aux scénarios de rentrée avec une distance de deux mètres. Les facultés qui peuvent s’adapter à la règle du 1,5 mètre seront invitées à le faire.

L’organisation est complexe et ressemble à un jeu de domino, illustre Jacques Girard, directeur de division de la section sécurité et prévention et coordonnateur des mesures d’urgence à l’UdeS. L’exercice, presque terminé, ne sera pas repris au complet, alors que les vacances estivales arrivent à grands pas et que les employés réintègrent le campus de façon graduelle, en fonction des préparatifs de la session d’automne. 

« L’équipe de direction a décidé de maintenir les deux mètres et de laisser la latitude à ceux qui peuvent faire d’autres scénarios pour les adapter avec une distance de 1,5 mètre. Ce n’est malheureusement pas tous qui pourront faire ça », précise M. Girard.

« On a déjà donné l’orientation des deux mètres, les gens ont fait des scénarios. Attachés à ces scénarios, il y a des offres de cours, attachés à des horaires et des locaux et des charges de cours. Les gens avaient besoin d’une orientation rapide pour commencer à planifier. »

Les établissements d’enseignement ont vu et entendu l’annonce du directeur la santé publique Horracio Arruda en point de presse, mais ils n’ont pas reçu les directives formelles claires de Québec. 

L’UdeS, à l’instar d’autres institutions, planchent sur la rentrée d’automne depuis un certain temps déjà. Tant à l’UdeS qu’au Cégep de Sherbrooke, les équipes veulent miser le plus possible sur l’offre en présentiel, tout en maintenant la formation à distance en raison des contraintes sanitaires exigées.

Interrogé sur l’enseignement en plein air qui a été planifié sur le campus de l’institution, M. Girard souligne que cette forme d’enseignement se fera en mode essai, un peu sous la forme de projet pilote. Une dizaine de site ont été identifiés et pourront être utilisés par réservation. Cette forme d’enseignement a ses limites, note M. Girard, en citant la météo et les saisons.

L’UdeS compte environ 30 000 étudiants.

Au Cégep de Sherbrooke, on indique qu’il faudra voir les modifications qui peuvent être apportées avec ces nouvelles règles, alors que les scénarios de la rentrée ont aussi été montés en fonction d’une distance de deux mètres. On peut néanmois s’attendre à ce qu’il y ait un peu plus de personnes sur le campus, indique-t-on.