La Tribune
L’école Marie-Reine fait des ateliers culinaires : les élèves de la classe d’intégration sont impliqués dans la préparation de collations pour leurs sorties sportives et pour bonifier les boîtes à lunch de leurs amis.
L’école Marie-Reine fait des ateliers culinaires : les élèves de la classe d’intégration sont impliqués dans la préparation de collations pour leurs sorties sportives et pour bonifier les boîtes à lunch de leurs amis.

Remplir les ventres vides et s’intégrer

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Dans certaines classes de l’école Marie-Reine, située dans le quartier est de Sherbrooke, il y a des enfants qui se présentent à l’école avec le ventre vide. Ils n’ont pas de collation, pas de dîner parce que les tablettes sont vides à la maison. L’école a aussi une classe d’intégration qui accueille des enfants qui viennent juste d’arriver au Québec. La majorité du temps, ces enfants ne parlent pas français à leur arrivée et, côté alimentaire, ils vivent un total dépaysement... Leurs besoins sont immenses. Une enseignante a eu une idée : et si les élèves de la classe d’intégration préparaient des collations santé pour l’ensemble de l’école?