Patricia Hamel, directrice de Secours-Amitié Estrie, et Mylène Vincent, intervenante formatrice pour l'organisme, encouragent les Estriens et les Estriennes à téléphoner à la ligne d'écoute s'ils traversent des moments difficiles, particulièrement pendant le temps des Fêtes.

Remède à la solitude du temps des Fêtes

La ligne d'écoute téléphonique Secours-Amitié Estrie offre une oreille attentive, 365 jours par an, aux personnes qui traversent des moments difficiles. Mais chaque année, lorsqu'arrivent les mois de décembre et de janvier, les appels que reçoit l'organisme communautaire se font deux fois plus nombreux.
« La période du temps des Fêtes est un moment où il y a beaucoup de rencontres familiales. Comme les gens n'ont pas nécessairement réglé certaines situations conflictuelles durant l'année, souvent, ces conflits-là vont ressortir avec la famille à Noël ou au jour de l'An », souligne la directrice de Secours-Amitié Estrie, Patricia Hamel.
« Ça vient aussi parfois avec une inquiétude financière, parce que les gens veulent faire des cadeaux, mais n'ont pas nécessairement d'argent pour le faire. »
« C'est une période qui est très sentimentale pour beaucoup de gens, ajoute Mylène Vincent, intervenante formatrice pour l'organisme. Quand Noël arrive et qu'on n'a rien de prévu, le sentiment de solitude se fait grand. Il y a aussi des gens qui sont entourés, mais qui se sentent seuls quand même. Pour les gens qui ont des problèmes de santé mentale, la période des Fêtes peut faire remonter plein de choses à la surface. L'anxiété, la dépression, les idées suicidaires... »
L'an dernier, Secours-Amitié Estrie a reçu 5000 appels en décembre, et un nombre identique en janvier. Or, les écoutants bénévoles ne peuvent intercepter qu'environ 800 appels mensuellement. Cette année, l'organisme a donc prévu le coup afin de venir en aide au plus grand nombre de personnes possible.
« Normalement, on a 44 écoutants bénévoles qui se relaient chacun leur tour pour prendre les appels, mais cette année, pour le temps des Fêtes, il va souvent y avoir deux bénévoles à la fois », explique Patricia Hamel.
Écoute active
Lorsque les écoutants de Secours-Amitié Estrie répondent à l'appel d'une personne confrontée à la solitude, à un problème de santé mentale, ou qui a tout simplement besoin de parler, ils ne prodiguent pas de conseils et n'offrent pas de solutions toutes faites. Ils se contentent d'écouter, ce qui constitue l'aide la plus utile qui soit, selon Patricia Hamel et Mylène Vincent.
« On fait de l'écoute active, et autour de ça, il y a toute une philosophie qui fait qu'on ne donne pas de conseils, explique Mylène Vincent. On croit en la personne avec laquelle on parle, et on croit qu'elle est capable de trouver ses propres solutions. Juste par l'écoute qu'on lui offre, la personne réussit généralement à cheminer par elle-même, à y voir plus clair. »
« On pense que les changements doivent venir de la personne, et qu'ils vont arriver quand elle va être prête, qu'elle va avoir pris assez de recul, dit Mme Hamel. Ce n'est pas à nous de décider quand et comment ces changements doivent se faire. »
Le service d'écoute téléphonique de Secours-Amitié Estrie est disponible tous les jours de l'année, entre 8 h et 3 h, au 819 564-2323.
« Les appels sont totalement anonymes, confidentiels et gratuits, note Mme Vincent. Les personnes qui écoutent ne sont pas là pour juger : elles sont formées pour accueillir les gens tels qu'ils sont, avec empathie et respect. On peut avoir confiance en elles. »