Réjean Hébert au chevet de François Gendron

Le député de Saint-François, Réjean Hébert, a dû mettre ses connaissances en médecine au service d'un de ses collègues ministres, mercredi avant-midi à l'Assemblée nationale.
<p>Réjean Hébert</p>
Le vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture François Gendron a été hospitalisé à la suite d'un malaise subi pendant la séance hebdomadaire du conseil des ministres peu avant 10 h, mercredi. 
Le ministre de la Santé a été appelé au chevet de M. Gendron, en sa qualité de médecin. Il a rencontré les médias pour faire un premier état de la situation, selon Le Soleil.
M. Gendron a été conduit en ambulance dans un centre hospitalier de Québec. Il était conscient et en position assise sur la civière lorsque les ambulanciers l'ont transporté vers le véhicule d'urgence.
Selon le ministre de la Santé, le Dr Réjean Hébert, M. Gendron souffrait d'essoufflement et de douleur à la poitrine. Comme il s'agissait d'un deuxième incident de même nature pour le député d'Abitibi-Ouest, le ministre Hébert a jugé préférable d'appeler une ambulance par mesure préventive.
En point de presse, le docteur Hébert a voulu se faire rassurant. M. Gendron ne présentait pas, du moins à prime abord, les symptômes d'une crise cardiaque. «Je ne crois pas que ce soit une crise cardiaque mais je ne veux pas prendre de chance, il faut éliminer une hypothèse comme celle-là. Vous me demandez mon opinion, je ne pense pas que ce soit ça, mais il ne faut pas prendre de chance», a affirmé le ministre de la Santé.
M. Gendron a subi récemment une chirurgie buccale mais M. Hébert ne pense pas que cette intervention soit à l'origine du malaise ressenti mercredi.
Âgé de 69 ans, le numéro deux du gouvernement Marois est le plus ancien député de l'Assemblée nationale. Il a été élu sans interruption depuis 1976.
- Avec La Presse Canadienne