Le Dr François-Xavier Caillé est chef des médecins d'urgence au CHUS.

Refonte du travail des médecins à l'urgence de l'Hôtel-Dieu

Las de voir leur salle d'attente déborder, les médecins d'urgence de l'Hôtel-Dieu du CHUS ont travaillé ensemble il y a deux ans pour trouver des solutions pour améliorer le taux de roulement sur les fauteuils. Résultats? Avec peu de moyens financiers, mais avec de bonnes idées, ils ont réussi à voir 200 de patients de plus tous les mois.
Une réorganisation des horaires de travail des médecins et le recrutement de deux nouveaux médecins dans l'équipe ont grandement contribué à ce que davantage de patients puissent être vus à l'urgence de l'Hôtel-Dieu.
« Il y a deux ans, nous avions trois médecins le jour, deux médecins le soir et un médecin la nuit. Maintenant, nous avons ajouté un médecin le jour et un autre le soir. L'idée, c'est d'être là quand les patients arrivent », illustre le Dr François-Xavier Caillé, chef des médecins d'urgence au CHUS du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie-Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS de l'Estrie-CHUS).
Le médecin supplémentaire sur le quart de jour se consacre à faire le tour des patients hospitalisés à l'urgence durant la nuit et qui ont subi des examens ou qui sont en attente de voir un médecin spécialiste, ainsi qu'à signer les congés des patients qui ont repris du mieux. Ainsi, les trois autres médecins peuvent se consacrer aux nouveaux patients.
De soir, le médecin qui s'est ajouté à l'équipe se consacre à voir les patients de la salle d'attente.
Ce remaniement a engendré des changements remarqués : la durée moyenne du séjour à l'urgence de l'Hôtel-Dieu est passée de 16 heures il y a deux ans à 14 heures maintenant.
Mais attention, ce chiffre ne représente pas le temps d'attente avant de voir un médecin pour la première fois; il constitue le temps total passé à l'urgence entre l'entrée du patient dans la salle d'attente et son départ après, le cas échéant, avoir passé des tests et examens et avoir été vu par un médecin d'urgence le nombre de fois nécessaire.
Mais le chiffre qui intéresse davantage le patient est celui-ci : combien de temps faudra-t-il attendre sur une chaise avant de voir un médecin pour la première fois?
« La prise en charge du patient se fait dès son évaluation de l'infirmière au triage. Mais avant de voir un médecin, il y a un délai d'attente qui se situe généralement entre 2,5 h et 3,5 h, tout type d'urgences confondues », spécifie le Dr Caillé.
Car bien entendu, la prise en charge d'un patient arrivant en ambulance en arrêt cardio-respiratoire sera immédiate; un patient avec un nez qui coule depuis cinq jours pourra patienter plusieurs heures avant de voir un médecin. Mais tous ces patients sont comptabilisés dans les mêmes statistiques.
Urgence Fleurimont trop petite
Pour l'instant, il n'est pas possible de faire une pareille réorganisation du travail à l'urgence Fleurimont du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, tout simplement en raison du manque de place. « L'urgence est trop petite. Nous n'avons pas assez de postes de travail, d'ordinateurs, les lieux physiques ne s'y prêtent pas. Il va nous falloir une nouvelle urgence », explique le Dr Caillé.
Rappelons qu'une nouvelle urgence est effectivement promise par le gouvernement provincial et que la première pelletée de terre devrait avoir lieu en 2018. La construction du très attendu pavillon Enfant Soleil, mieux connu sous le nom de centre femme-jeunesse-famille, amènera la construction d'une nouvelle salle d'urgence qui pourrait être deux fois plus grande que l'actuelle.