Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les policiers du Service de police de Sherbrooke garderont l’œil ouvert en cette veille du Jour de l’An.
Les policiers du Service de police de Sherbrooke garderont l’œil ouvert en cette veille du Jour de l’An.

Rassemblements : plus de patrouilleurs du SPS sur le terrain

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
initiative de journalisme local, La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le Service de police de Sherbrooke augmentera ses effectifs sur le terrain en cette veille du Jour de l’an afin d’assurer le respect des consignes sanitaires mises en place par le gouvernement du Québec pour contrer la propagation de la COVID-19.

« Nous avons des équipes supplémentaires en devoir pour répondre à ces appels », indique le lieutenant du SPS, Alain Préfontaine.

Le SPS mentionne que les policiers répondront aux plaintes des citoyens. Ils procéderont également par observation. « Lors de la patrouille, si on s’aperçoit qu’il y a des endroits où il y a de l’exagération c’est sûr qu’on va intervenir. » 

La collaboration de la population est demandée par le corps policier en cette veille du Jour de l’An qui sort de l’ordinaire. Les citoyens qui se rassemblent illégalement s’exposent à des constats d’infraction s’élevant à 1546 $. 

Rappelons que tous les rassemblements privés à l’intérieur ou à l’extérieur sont interdits en zone rouge. Un seul visiteur provenant d’une autre adresse est accepté pour les personnes vivant seules. 

Entre le 23 et le 28 décembre, le SPS a rapporté près de 35 appels de dénonciation en lien avec les rassemblements illégaux liés à la COVID-19. Sept constats d’infraction ont été remis durant cette première période du temps des Fêtes.