Raif Badawi

Raif Badawi en lice pour un prestigieux prix européen des droits de la personne

Le blogueur saoudien Raif Badawi, dont la famille est réfugiée au Canada (NDLR: à Sherbrooke), compte parmi les trois finalistes pour l'obtention du plus prestigieux prix européen des droits de la personne, a annoncé jeudi le Parlement européen.
Les autres finalistes à l'obtention du prix Sakharov sont l'opposant russe assassiné Boris Nemtsov et l'opposition démocratique au Venezuela. Le récipiendaire sera dévoilé le 29 octobre.
M. Badawi a été arrêté il y a trois ans et condamné à dix ans de prison et 1000 coups de fouet. Sa cause a fait couler beaucoup d'encre au Canada et Amnistie internationale s'est notamment saisie de son dossier.
Le jugement rendu contre le blogueur est lié à la création de son site internet, «Libérez les libéraux saoudiens» (dont la cour a ordonné la fermeture), et à des accusations d'avoir «insulté l'islam», explique Amnistie.
M. Nemtsov, un ancien vice premier ministre qui est ensuite devenu un des principaux détracteurs de Vladimir Poutine, a été assassiné en pleine rue à Moscou le 27 février 2015.
Plusieurs membres de l'opposition démocratique du Venezuela, une coalition qui s'oppose au parti au pouvoir, ont été arrêtés ou assignés à domicile.
On compte parmi les anciens récipiendaires du prix Sakharov des lauréats du prix Nobel de la paix comme Nelson Mandela et Aung San Suu Kyi.