Québec met fin à toute exploration pétrolière sur Anticosti

Le gouvernement du Québec confirme vendredi qu'il soustrait définitivement le territoire de l'île d'Anticosti à l'exploration pétrolière et gazière.
Afin de pouvoir réaliser cet objectif, le gouvernement a pris la décision de négocier avec les entreprises concernées l'abandon des droits de recherche.
À ce jour, des ententes ont été conclues avec les compagnies Junex, Corridor et Maurel & Prom en contrepartie d'une compensation globale de 41,4 millions $. Les discussions se poursuivent avec les entreprises Pétrolia et Trans American.
Le gouvernement explique par voie de communiqué que sa décision permettra de protéger et de conserver le caractère naturel exceptionnel de l'île d'Anticosti et d'en assurer la pérennité pour tous les Québécois.
Le gouvernement entend d'ailleurs appuyer la candidature de la municipalité d'Anticosti au patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).