Gaétan Barrette

Québec interdit les frais accessoires pour les soins couverts par la RAMQ

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette interdit la facturation de tous les frais accessoires pour les soins de santé couverts par le régime d'assurance maladie du Québec.
En résumé, lorsqu'un Québécois présentera sa carte d'assurance maladie, aucun frais ne pourra être facturé, a-t-il illustré, mercredi, en point de presse.
Il n'y aura qu'une seule exception, qui concerne le transport d'échantillons biologiques prélevés dans un cabinet privé ou un centre médical spécialisé: un montant maximal de 15 $ pourra être facturé au patient pour un prélèvement sanguin. Pour tout autre échantillon biologique, cette somme ne pourra excéder 5 $.
Cela ne vise pas les soins esthétiques, pour lesquels des frais peuvent être facturés, a aussi précisé le ministre.
Ces frais accessoires - pour des produits d'anesthésie, de l'azote, des gouttes ophtalmologiques, des gelées et des médicaments pour coloscopies, entre autres - étaient facturés à bien des endroits, et les prix variaient grandement.
Un projet de règlement sur les frais accessoires a d'ailleurs été entériné mercredi par le conseil des ministres.
Ce projet illustre clairement l'engagement du gouvernement à garantir l'accessibilité du réseau de santé à l'ensemble de la population, a indiqué M. Barrette.
Il se targue que son gouvernement est le premier à s'être engagé à régler cette question des frais accessoires avec l'adoption de la loi 20, de même qu'avec la publication prochaine du règlement.