Quatre candidats demeurent dans la course au rectorat de l'Université de Sherbrooke afin de succéder à Luce Samoisette, a annoncé l'UdeS vendredi.

Quatre candidatures confirmées au rectorat de l'UdeS

Quatre candidats demeurent dans la course au rectorat de l'Université de Sherbrooke afin de succéder à Luce Samoisette, a annoncé l'UdeS vendredi.
L'ancien recteur Bruno-Marie Béchard-Marinier, le vice-recteur au développement durable et vice-recteur aux relations gouvernementales, Alain Webster, le doyen de la faculté de droit, Sébastien Lebel-Grenier, ainsi que le doyen de la faculté de médecine et des sciences de la santé, Dr Pierre Cossette, tous des candidats qui avaient officiellement déclaré leur intérêt, ont été retenus par le comité de mise en candidature.
Lors d'entrevues accordées à La Tribune ces derniers mois, les quatre hommes ont manifesté la nécessité pour l'Université de Sherbrooke de se tourner vers l'avenir.
M. Béchard-Marinier, qui dirigerait en tandem avec l'ex-doyenne de la faculté des lettres et sciences humaines (FLSH), Lynda Bellalite s'il est choisi, propose « de rétablir le climat de travail, de se rebrancher sur nos milieux d'enracinement, de sortir de notre morosité, de la tendance à la bureaucratie dans laquelle on s'est peu à peu enlisé, pour se donner une nouvelle vision d'avenir à l'UdeS. »
En plus de dynamiser la recherche, Alain Webster a souligné qu'il importait de « revenir dans un débat public sur l'importance de l'enseignement en général et du milieu universitaire en particulier pour le développement de nos sociétés. »
Sébastien Lebel-Grenier a dit quant à lui voir « la nécessité de façon très importante de nous projeter vers l'avenir, cette idée de nous positionner de façon stratégique en occupant des créneaux qui sont en émergence, en affirmant l'originalité des modalités pédagogiques... »
« Il faut se remettre à construire davantage. Quand je dis construire, c'est pas juste du béton. Il y a eu de super belles réalisations dans des facultés et on dirait qu'elles sont passées un peu sous le radar », avait de son côté mentionné le Dr Pierre Cossette.
Le nouveau recteur sera élu par le collège électoral durant la semaine du 20 mars. Ce dernier entrera en fonction à compter du 1er juin, au lendemain de la fin du mandat de Luce Samoisette.