Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Au cours des prochaines semaines, un projet de règlement d’emprunt sera soumis au conseil pour étude et adoption regardant le projet d’égout et d’aqueduc du Petit Lac Brompton et du Lac Desmarais.
Au cours des prochaines semaines, un projet de règlement d’emprunt sera soumis au conseil pour étude et adoption regardant le projet d’égout et d’aqueduc du Petit Lac Brompton et du Lac Desmarais.

Qualité de l'eau: une étape de plus pour le Petit Lac Brompton et le Lac Desmarais

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Un projet ambitieux souhaité par les citoyens du secteur du Petit Lac Brompton et du Lac Desmarais depuis plus d’une décennie et porté par la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton va de l’avant. Le projet d’égout et d’aqueduc est nécessaire pour le secteur tant pour les propriétaires, l’environnement que la qualité de l’eau des deux lacs.

Selon la Ville il s’agit du projet de la plus grande envergure en matière d’infrastructures d’égout, d’aqueduc et de voirie pour la municipalité. L’objectif principal du projet est de procéder au raccordement de près de 400 propriétés adjacentes du Petit Lac Brompton et du Lac Desmarais aux services d’égout et d’aqueduc. L’augmentation de la capacité de l’usine de production d’eau potable du Domaine Forest et l’usine de traitement d’eaux usées du Village est aussi prévue en plus de la réfection de plus de 15 km de routes, chemins et rues.

Un investissement total de 31 183 889 $ est estimé afin de faire de ce projet une réalité. Le maire de Saint-Denis-de-Brompton, Jean-Luc Beauchemin, croit que ce projet doit aller de l’avant et qu’il doit être traité en priorité. « Ces travaux majeurs permettront de préserver la valeur marchande des résidences et de procéder à la réfection de près de 20 % des routes de la municipalité », explique-t-il. 

Jean-Luc Beauchemin

Une telle somme sera en partie financée par des subventions gouvernementales, mais aussi par une augmentation des taxes municipales des résidents. Le maire prévoit une augmentation de taxe de 3000 à 4000 $ annuellement. « Il est vrai que ce montant peut sembler imposant. Par contre, il est accompagné d’une augmentation de services bien plus substantielle », prévoit le responsable du Regroupement écologique Petit lac Brompton (REPLB), Jean-François Guertin. 

« Les propriétaires seront confrontés à un choix. Soit ils optent pour le choix collectif que propose le projet d’égout et d’aqueduc de la Ville soit ils optent pour une modernisation de leur infrastructure septique », explique M. Guertin, qui est aussi professeur à l’Université de Sherbrooke, persuadé que l’option présentée par la municipalité est la meilleure. 

Bien que certains citoyens soient concernés quant aux dommages qu’un tel projet de réfection et d’installation pourrait avoir sur leur terrain, Jean-François Guertin assure que la municipalité souhaite minimiser ces conséquences et que la majorité des travaux seront réalisés sous les rues déjà existantes. 

Au-delà des implications financières et logistiques, le projet d’égout et d’aqueduc promet un avenir meilleur au Petit Lac Brompton et du Lac Desmarais. Les infrastructures sanitaires désuètes des propriétaires du secteur menacent la qualité de l’eau en encourageant la prolifération des bactéries et des plantes envahissantes dans ces deux étendues d’eau. 

Plus d’informations sont disponibles sur le site Internet consacré à ce projet. La municipalité tiendra des consultations citoyennes prochainement sur ce projet de développement.