Prolongement de Mi-Vallon: les résidants craignent une hausse du trafic

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Quelques résidants du secteur de Rock Forest à Sherbrooke accueillent positivement le prolongement du boulevard Mi-Vallon en 2022 même s’ils s’attendent à une circulation encore plus importante.

Pour Jimmy Duval-Caux, qui habite sur la rue Marini depuis quelques années, il s’agit d’une bonne nouvelle. Néanmoins, il considère le plan de l’ingénieur à la Ville de Sherbrooke, Alexandre Heimrich, un peu « ambigu ».

Il s’interroge, entre autres, sur la diminution des sorties de 75 % provenant du carrefour giratoire de la rue Magnelli et sur l’augmentation du trafic sur les rues Marini et Mondor. « En fait, j’aimerais poser des questions à quelques amis ingénieurs. »

« Ils ont réalisé des calculs pour certaines rues, mais ils n’ont pas les mêmes chiffres que j’ai reçus cette année en octobre », souligne-t-il. Par exemple, on indique que près de 3300 véhicules passent sur la rue Marini chaque jour alors que Jimmy Duval-Caux en compte plutôt 2300. « Il y a quand même un écart de 1000. »

Mardi après-midi, La Tribune a rencontré quelques citoyens sur le boulevard Mi-Vallon.

« Ici, c’est déjà comme une autoroute, car il y a beaucoup de véhicules qui passent sur le boulevard. Nous ne sommes pas sur l’heure de pointe présentement, mais le matin je peux te dire que ça n’arrête jamais », raconte une résidante.

Elle et son conjoint ne sont pas au courant des détails de ce dossier, mais ils s’attendent à des répercussions en ce qui concerne la circulation. « C’est certain que ça va augmenter… on ne peut pas faire autrement », précise-t-elle.

« Je ne suis pas loin du boulevard Mi-Vallon, mais je pense que c’est une bonne affaire », estime une cycliste. Elle apprécie notamment l’aspect d’un aménagement pour le transport actif que propose la Ville.

« Personnellement, je considère que c’est une excellente idée, mais en même temps je reste sur une rue adjacente. Ma sœur, qui habite directement sur ce boulevard, est moins contente. Elle s’attend comme plusieurs à une augmentation de la circulation. Surtout vers 15-16 h avec la fin des classes », mentionne une autre personne.

Le Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke, quant à lui, ne croit pas que le prolongement aura une incidence sur l’école primaire de la Maisonnée puisque le nombre de véhicules est déjà important dans le secteur de Rock Forest.