Plusieurs intervenants magogois espèrent fortement que le projet d’aréna à deux patinoires sur des terrains voisins de la Ruche verra le jour durant les prochaines années. On aperçoit ici l’aréna actuel de la Ville de Magog.
Plusieurs intervenants magogois espèrent fortement que le projet d’aréna à deux patinoires sur des terrains voisins de la Ruche verra le jour durant les prochaines années. On aperçoit ici l’aréna actuel de la Ville de Magog.

Projet d’aréna à Magog : « Les astres sont bien alignés  »

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
Une nouvelle demande d’aide financière sera acheminée par les responsables du projet de construction d’un aréna à deux patinoires sur des terrains voisins de l’école secondaire de la Ruche, à Magog. Le projet est évalué à 25 millions $ et on demandera une contribution de 17 M$ au gouvernement provincial pour le réaliser.

Pilotant ce projet de nouvel aréna depuis des mois, l’ancien conseiller municipal Jean-Guy Gingras indique que la demande d’aide financière sera envoyée au gouvernement du Québec avant le 15 février prochain.

« On travaille sur la demande en ce moment en compagnie de Stephen Cabana, un gars qui connaît bien ce type de dossier et avec qui on a déjà travaillé. Il faut s’adapter parce que le formulaire n’est pas le même que lors de notre précédente demande. On ne peut pas simplement faire du copier-coller, mais ça se passe bien », souligne M. Gingras.

Le grand bénévole magogois se montre très confiant que, cette fois, le projet qu’il porte obtiendra le financement réclamé. Il soutient d’ailleurs que « les astres sont maintenant bien alignés ».

« La première fois, on avait eu un refus, mais il faut dire que l’enveloppe qui était disponible pour tout le Québec était relativement petite. Il y a plus d’argent disponible aujourd’hui », fait valoir Jean-Guy Gingras.

De l’avis de ce dernier, le projet élaboré en collaboration avec la Ville de Magog et la Commission scolaire des Sommets cadre vraiment bien avec le Programme d’aide financière pour les infrastructures récréatives et sportives.

« Ce qui est à notre avantage entre autres, c’est qu’on touche le scolaire et que, en plus, l’infrastructure qu’on veut construire aurait une portée régionale. »

Advenant que le gouvernement provincial finance la construction de l’aréna, M. Gingras s’attend à ce que les travaux débutent vers le mois d’avril 2021. L’ouverture aurait quant à elle lieu en août 2022, soit tout juste avant la rentrée scolaire.

Pas de troisième demande

Ayant récemment subi une opération aux poumons, Jean-Guy Gingras prévient qu’il ne déposera pas de troisième demande d’aide au gouvernement, si celle en préparation est rejetée. « J’y crois plus que jamais, mais je n’ai pas l’intention de poursuivre en cas de nouveau refus », indique-t-il.

Mairesse de Magog, Vicki-May Hamm révèle d’ailleurs que la Ville de Magog lancera elle aussi la serviette, à tout le moins momentanément, advenant un refus le printemps prochain. 

« Le besoin pour une seconde glace ne disparaîtra pas d’un coup. Par contre, on ne pourra pas laisser aller notre aréna actuel alors on devra investir pour changer son système de réfrigération et la rénover. On a déjà demandé deux reports au gouvernement dans ce dossier et il faudra agir », concède Mme Hamm.

Cela dit, cette dernière considère que le projet porté par M. Gingras demeure fort intéressant. « Ce serait difficile d’avoir deux glaces sur le site de l’aréna actuel. Il est donc probable qu’on aurait besoin d’un deuxième aréna ailleurs dans la ville si on était obligé de garder celui qu’on a présentement. Ça nous forcerait à avoir des équipements en double. Ça ne serait pas l’idéal », avoue-t-elle.