Produits de l'érable: un rapport recommande la fin du contingentement

Un rapport commandé par Québec recommande un grand ménage dans l'industrie du sirop d'érable, notamment l'abolition du contingentement de la production de sirop et le droit de retrait d'un producteur acéricole, à certaines conditions.
Le rapport rédigé par Florent Gagné formule 21 recommandations dans le but d'assurer l'avenir de l'industrie des produits de l'érable. On y souligne que le Québec a perdu 10 pour cent des parts de marché mondial depuis 10 ans et que si rien n'est fait, il pourrait perdre une autre part de 10 pour cent du marché d'ici 2025.
Le Québec exporte 70 pour cent de sa production de sirop d'érable. Mais il fait face à une concurrence de plus en plus vive en provenance des États-Unis.
Le rapport Gagné souligne que le système a besoin d'être «simplifié, assoupli, oxygéné».
Entre autres, il recommande d'abandonner le contingentement de la production d'eau d'érable, de concentré et de sirop d'érable.
De même, il recommande que la Fédération des producteurs acéricoles révise ses pratiques afin que la production et la vente de sirop qui ne sont pas visées par le Plan conjoint puissent se faire «en toute liberté et sans tracas administratif pour le producteur».