La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec a déclenché une grève générale illimitée dimanche. 
La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec a déclenché une grève générale illimitée dimanche. 

Près de 4000 familles sans service de garde en Estrie

Près de 4000 familles se retrouvent sans service de garde en Estrie avec le déclenchement d’une grève générale illimitée de La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ). Au total, ce sont près de 800 travailleuses qui se retrouvent en débrayage. 

L’instance syndicale soutient que les « responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE) gagnent l’équivalent de 12,42$/h », d’après les calculs de la Fédération. Elle soutient également que la dernière offre du gouvernement se chiffre à 12,83$/h alors que la FIPEQ-CSQ demande une rémunération équivalente à 16,75$/h ». Selon la FIPEQ, il s’agit de l’équivalent du salaire d’une éducatrice non-formée à l’échelon 1 en Centre de la petite enfance (CPE).

La FIPEQ souhaitait confier le calcul de la subvention à un arbitre indépendant. Dimanche après-midi, le gouvernement du Québec a plutôt demandé au ministre du Travail de nommer un médiateur pour dénouer l’impasse. La FIPEQ a alors annoncé le déclenchement de la grève générale illimitée de ses 10 000 membres.

La FIPEQ représente près de 13 000 membres à travers le Québec travaillant dans les centres de la petite enfance (CPE) ou comme responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE) régis et subventionnés.