Accessible depuis mai 2018, cet outil est utilisé par 511 074 personnes au Québec, en date du 15 décembre 2019, dont 24 674 Estriens.
Accessible depuis mai 2018, cet outil est utilisé par 511 074 personnes au Québec, en date du 15 décembre 2019, dont 24 674 Estriens.

Près de 25 000 Estriens s'inscrivent au Carnet santé Québec

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Un peu moins de 25 000 personnes sont inscrites en Estrie au Carnet santé Québec qui permet d’accéder en ligne à ses informations de santé.

Accessible depuis mai 2018, cet outil est utilisé par 511 074 personnes au Québec, en date du 15 décembre 2019, dont 24 674 Estriens.

Selon les données obtenues par La Tribune, ce sont donc 7,5 pour cent des Québécois de plus de 14 ans qui sont inscrits au service Carnet santé Québec.

« Nous avions fixé des objectifs pour la première année. Nous avons atteint la barre de cinq pour cent qui était visée en six mois soit en janvier 2019. Le nombre de personnes inscrites est très satisfaisant », explique le vice-président des technologies de l’information à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), Gaël Ségal.

Ce dernier explique que l’objectif premier du Carnet santé Québec est de faciliter la vie du citoyen.

« Nous avons observé ce qui se fait ailleurs dans le monde. Dans certains pays où un tel service est en place depuis 15 ou 20 ans, le nombre d’utilisateurs atteint environ 50 à 55 pour cent de la population. C’est une opportunité qui est offerte et non une obligation. Avant de le rendre disponible à tous les Québécois, nous avions apporté les améliorations à l’outil à la suite d’un projet pilote », signale M. Ségal.

L’enjeu de sécurité est un aspect primordial qui a été tenu en compte dans la mise en place du Carnet santé Québec.

« Notre plus gros handicap demeure la complexité du processus d’inscription. Cependant, nous ne voulons pas prendre de risque sur la question de la sécurité. Une lettre avec un code de sécurité est envoyée à la personne qui a complété son inscription au Carnet santé Québec en ligne. C’est avec cet accès qu’il peut ensuite compléter l’inscription et accéder à ses données médicales », explique Gaël Ségal.

Pour le moment, le Carnet santé Québec permet de consulter sa liste de médicaments disponibles en pharmacie, ses résultats de prélèvement, les rapports d’imagerie médicale ou de prendre rendez-vous en ligne à l’aide du service Rendez-vous santé Québec.

« Nous attendons 30 jours avant de mettre les résultats de laboratoire ou de radiologie en ligne. Ça permet au médecin de communiquer avec son patient afin de faire les suivis nécessaires », indique Gaël Ségal.

C’est le groupe d’âge des 60 à 69 ans qui est le plus représenté dans les inscriptions au Carnet santé Québec avec 27,7 pour cent.

« Plus de la moitié des gens qui utilisent le carnet le font à partir d’un ordinateur. Nous avons remarqué que ce n’est pas un outil que l’on consulte rapidement sur un téléphone », analyse Gaël Ségal.

Il mentionne qu’un suivi dans un objectif d’amélioration du produit a été fait avec les médecins et les pharmaciens.

« Ce sont les meilleurs professionnels pour faire la promotion du Carnet santé Québec. Nous attendons le moment propice pour refaire une campagne publicitaire pour faire une relance auprès de la population. L’objectif est de donner aux citoyens le pouvoir sur leurs informations médicales », soutient Gaël Ségal de la RAMQ.

Au cours des prochains mois, des informations comme les délais moyens avant de recevoir une chirurgie élective seront notamment disponibles. Le carnet de vaccination pourrait être un autre outil qui pourrait aussi être disponible dans le Carnet santé Québec.

Il est possible de s’inscrire au Carnet santé Québec au www.carnetsante.gouv.qc.ca.