Christine Hudon
Christine Hudon

Près de 2 M$ pour favoriser la persévérance scolaire en Estrie

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
La persévérance scolaire et la réussite éducative sont mises de l’avant en Estrie grâce à un investissement de 1 768 392 $ provenant du gouvernement du Québec destiné au Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (Projet PRÉE), mis sur pied par la Table estrienne de concertation interordres en éducation (TECIÉ).

Cette aide financière est la bienvenue notamment en raison de la pandémie de la COVID-19. « Ce montant investi agit comme un véritable levier pour le déploiement de nos activités et de nos différents chantiers en réussite éducative, notamment le développement de la littératie, la première transition scolaire et la mobilisation du milieu des affaires autour de la persévérance scolaire. Briser les silos, agir ensemble et en concertation sont des facteurs incontournables de la réussite éducative », souligne la coordonnatrice du Projet PRÉE, Josiane Bergeron.

Le Projet PRÉE a atteint son objectif, fixé dans le cadre de son Alignement stratégique 2016-2020 pour favoriser la persévérance scolaire et la réussite éducative des jeunes Estriens, en ce qui concerne le taux de décrochage scolaire et le taux de diplomation. Selon les données du ministère de l’Éducation pour le réseau public, le taux de décrochage scolaire est de 17,5 % et le taux de diplomation et de qualification s’élève à 77,3 %.

« Ces résultats sont prometteurs, mais il ne faut pas relâcher nos efforts concertés, bien au contraire. Si un financement triennal a toujours été espéré pour le Projet PRÉE, dans le contexte inédit que nous traversons, il en est aujourd’hui d’une importance capitale. Les bouleversements et les effets collatéraux provoqués par la pandémie de COVID-19 ont accru la vulnérabilité de certains élèves du secondaire et du postsecondaire face à l’abandon scolaire. La santé mentale et le niveau de motivation des jeunes sont durement mis à l’épreuve par les nombreux chamboulements et la diminution des occasions de socialisation. Plus que jamais, notre action collective sera cruciale dans les prochains mois et pour l’avenir », évoque le coprésident de la TECIÉ et du Projet PRÉE, Martial Gaudreau.

Cet appui financier sera réparti sur trois ans. Il s’inscrit dans le cadre de l’investissement de 41 M$ du gouvernement provincial, en soutien aux initiatives des instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative.

« Cet investissement aura pour effet de poursuivre notre rôle mobilisateur auprès des acteurs clés de la réussite éducative. Grâce à ce financement octroyé sur trois ans, nous serons en mesure de prévoir, sur un horizon plus grand, les différentes stratégies et initiatives à mettre en œuvre pour atteindre nos objectifs. Cela nous assurera une plus grande stabilité dans le déploiement de projets régionaux et locaux », conclut la coprésidente de la TECIÉ et du Projet PRÉE, Christine Hudon.