Le 1er février, au sous-sol de la cathédrale Saint-Michel, se tiendra la première édition du « Winter Warmer » de Sherbrooke, un événement qui vise à faire découvrir les bières hivernales que produisent les microbrasseries locales.

Premier « Winter Warmer » à Sherbrooke : une soirée pour découvrir les bières locales hivernales

Les amateurs de bière sherbrookois verront leur mois de février s’égayer avec la venue d’un tout premier « Winter Warmer » à Sherbrooke. Dans une volonté d’offrir une occasion aux microbrasseries locales de faire valoir leurs produits hivernaux, le mouvement Je bois local convie les curieux au sous-sol de la cathédrale Saint-Michel pour une soirée de dégustations le 1er février.

« On avait envie de proposer quelque chose dans ce mois assez froid et durant lequel il y a peu d’événements reliés à la bière qui s’organisent, note Samuel Audet, le fondateur de Je bois local, un mouvement affilié à l’organisation du Festibière. Puis, quand l’hiver arrive, les brasseurs en profitent pour brasser des bières plus goûteuses et plus fortes en alcool. Ce sont des styles qui sont moins propices à être bus l’été, on leur offre donc une occasion de se représenter l’hiver. » 

Les microbrasseries 11 Comtés, Vrooden, Siboire, Moulin 7 et Refuge des Brasseurs seront présentes, de même que le groupe étudiant brassicole Sherbroue et la Microbrasserie du Lac St-Jean. Les participants seront en mesure de se procurer un verre ainsi qu’une carte de 10 ou 15 dégustations de trois onces chacune. « Les gens ne pourront pas racheter une deuxième carte sur place, insiste M. Audet. Il y a un certain contexte de sécurité, on reste vraiment dans la dégustation. On offre quand même des produits qui varient entre 6 % à 11 %. d’alcool. » 

L’ambiance sera comparable à celle d’un spectacle en salle, explique M. Audet. « C’est un contexte assez intime avec un band. Ça permet un accès différent à celui qu’on offre dans un festival. Les gens ont accès aux brasseurs pour jaser, mais ça devient festif à un moment donné quand même. » 

Dans les traces de dégustabière

L’événement en est à sa troisième édition dans la Ville de Québec cette année, mais s’amène pour un tout premier essai à Sherbrooke. 

Les organisateurs, qui collaborent avec le Bières dépôt Vent du Nord et Destination Sherbrooke, marchent en quelque sorte dans les pas de l’organisme Dégustabière, qui a été dissous en 2019 après 5 ans d’activités et de promotion des microbrasseries locales. L’événement principal, qui se déroulait également dans le sous-sol de la cathédrale, attirait environ 2000 personnes.

Cette fois, M. Audet espère accueillir au moins 300 personnes, mais assure que les installations seront en mesure d’en recevoir davantage. « Ça prend toujours un premier événement pour confondre les sceptiques, dit-il. Parfois, les bières fortes ça fait un peu peur. Les gens qui sont curieux et qui prennent la peine de venir sont agréablement surpris. Ce sont des bières qui sont au final plus douces au goût, plus sucrées et maltées. »

Les ensembles de dégustations seront en prévente avec une réduction de 10 $ jusqu’au dimanche 26 janvier au winterwarmersherbrooke.ca.