La Tribune

Pourquoi pas un registre la fin de semaine ?

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Les conseillers Pierre Avard et Pierre Tremblay reviennent à la charge pour critiquer le processus de signature de registre dans le dossier Well inc. Ils déplorent que la loi ait fait passer le nombre de signatures requises pour provoquer un référendum de 2887 à 8702 sans que la logistique entourant l’exercice soit adaptée.