Quelque 300 personnes ont participé samedi à un souper spaghetti pour venir en aide aux élèves défavorisés de l’école Marie-Reine. Sur la photo l’ancien joueur de la LNH et conférencier, Steven Finn, Linda Pagé, directrice de l’école Marie-Reine, et Érick Ramos, bénévole et organisateur.

Pour venir en aide à l’école Marie-Reine

Plusieurs des 243 élèves de l’école primaire Marie-Reine située sur la rue Caen à Sherbrooke n’ont pas les ressources nécessaires pour avoir du matériel de base pour apprendre. C’est pour renverser cette tendance qu’un souper spaghetti s’est tenu samedi. L’argent amassé par les quelque 300 personnes présentes et par les commanditaires servira notamment à acheter du matériel et faire des activités spéciales avec les enfants.

L’école Marie-Reine compte des élèves de 24 pays différents et a reçu une cote de défavorisation de 10 sur 10.

« C’est le plus faible taux au niveau de l’éducation chez la mère et la défavorisation familiale, souligne Linda Pagé, directrice de l’établissement. C’est la pire des cotes. On a besoin de faire quelques activités pour soutenir l’école. »

Est alors née l’idée d’un souper spaghetti qui s’est tenu dans la cafétéria de l’école secondaire de la Montée.

« On voulait faire en sorte d’avoir une nouvelle activité pour amasser des fonds, explique le bénévole Érick Ramos. C’est la première année qu’on fait ça. L’objectif n’est pas d’amasser un montant record, mais d’aller chercher le maximum que peuvent fournir les gens du quartier. »

Les députés Geneviève Hébert et Pierre-Luc Dusseault étaient présents tout comme l’ancien capitaine des Nordiques de Québec Steven Finn. Ce dernier a pris la parole pour livrer un discours abordant la persévérance.

« Que ce soit à l’école, dans le sport ou en affaire, ça prend du talent et des aptitudes, mais c’est l’attitude qui fait la différence en fin de compte, indique-t-il. Les causes comme celle-là m’impressionnent. Le caractère, la résilience, et la persévérance sont tous importants. La discipline aussi, j’ai toujours été l’un des gars les plus en forme et ça fait la différence en fin de compte. »