Les réconciliations et envolées littéraires ont été nombreuses samedi, aux Serres Saint-Élie, alors que se tenaient pour la première fois les Correspondances d’Hiver. L’événement, animé par les auteures estriennes Michèle Plomer et Anne-Brigitte Renaud, invitait les gens à composer des cartes de souhaits dans un décor enchanteur.
Les réconciliations et envolées littéraires ont été nombreuses samedi, aux Serres Saint-Élie, alors que se tenaient pour la première fois les Correspondances d’Hiver. L’événement, animé par les auteures estriennes Michèle Plomer et Anne-Brigitte Renaud, invitait les gens à composer des cartes de souhaits dans un décor enchanteur.

Pour renouer avec l’art perdu des cartes de vœux

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
« Dans une époque où tout va vite et où le courriel, le texto et la photo Instagram sont très vite envoyés », acheminer une carte de vœux écrite à la main est devenu un geste plus rare, mais plus significatif, avance l’autrice Michèle Plomer.