Selon le professeur Yves Fréchette, ces situations mènent à une population qui reste divisée pendant « un bon bout de temps, malheureusement », d’où l’importance de la prévention.
Selon le professeur Yves Fréchette, ces situations mènent à une population qui reste divisée pendant « un bon bout de temps, malheureusement », d’où l’importance de la prévention.

Porcherie de Maricourt : « Il pourrait y en avoir une quatrième »

Coralie Beaumont
Coralie Beaumont
La Tribune
Depuis plusieurs mois, une opposition citoyenne se lève à Maricourt contre le projet d’une troisième porcherie dans la MRC du Val-Saint-François, révélant un enjeu d’acceptabilité sociale. Yves Fréchette, qui enseigne cette matière à l’Université de Sherbrooke, pense que la municipalité a manqué de prévention. « Elle pourrait, dans son règlement municipal ou dans le règlement des schémas d’aménagement de la MRC, demander des critères pour l’acceptabilité sociale, mais ils n’ont rien dit. Quand ils ont vu arriver la deuxième porcherie, je pense qu’ils ont manqué d’aspect préventif vis-à-vis de la population. »