Le premier ministre Justin Trudeau

Trudeau impatient de travailler avec le nouveau président mexicain

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau a félicité Andres Manuel Lopez Obrador pour sa victoire à l’élection présidentielle de dimanche au Mexique.

Dans un communiqué, M. Trudeau a souligné les liens étroits entre le Canada et le Mexique et affirmé que les deux pays entretenaient «une relation commerciale mutuellement profitable qui fait l’envie du reste du monde». Selon lui, les efforts déployés de part et d’autre pour renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) en sont la preuve.

Le président américain Donald Trump a lui aussi souligné la victoire de M. Lopez Obrador, mais a laissé entendre qu’il attendrait après les élections de mi-mandat aux États-Unis pour signer une nouvelle version de l’ALÉNA.

Andres Manuel Lopez Obrador, un politicien de gauche, a promis aux Mexicains de profonds changements dans le pays, mais a assuré que les droits individuels et les droits de propriété seraient garantis et que l’autonomie de la Banque du Mexique serait respectée.

LIRE AUSSI: Andres Manuel Lopez Obrador remporte l’élection au Mexique

Le président élu a exprimé son appui à la renégociation de l’ALÉNA, affirmant qu’il proposerait que sa propre équipe de négociateurs se joigne aux discussions. Il entend faire cette proposition dès mardi lors de sa rencontre avec le président Enrique Peña Nieto.

En entrevue lundi avec le réseau Televisa, M. Lopez Obrador a déclaré qu’il respectait l’équipe actuelle de négociateurs mexicains et qu’il la laisserait poursuivre son travail jusqu’à son entrée en poste, le 1er décembre.

Justin Trudeau a travaillé étroitement avec M. Peña Nieto pour faire progresser les négociations sur l’ALÉNA et a discuté avec lui de l’accord commercial lors d’une conversation téléphonique vendredi, selon un communiqué publié par le bureau du premier ministre samedi.

M. Trudeau a souhaité maintenir les liens avec M. Peña Nieto, tout en se disant impatient de travailler avec son successeur «afin de renforcer encore davantage le partenariat dynamique qui unit nos deux pays, en plus de créer une croissance économique qui profite au plus grand nombre et faire avancer les droits de la personne et l’égalité».