Steve Lussier a fait le point sur le dossier Well inc. et sur la composition de ses comités, mercredi.

Trois mois de plus pour le consortium de Well inc.

Le maire de Sherbrooke Steve Lussier doit finalement rencontrer les membres du consortium chargé d’élaborer un plan pour Well inc. au courant de la semaine prochaine. La présidente du comité exécutif, Nicole Bergeron, devra quant à elle éviter de participer à toute discussion dans le dossier puisqu’elle est directrice générale de Pro-Gestion Estrie, un des organismes qui doit emménager dans le futur quartier de l’entrepreneuriat.

Steve Lussier avait convoqué les médias, mercredi midi, pour faire le point sur l’horaire de sa journée. Après avoir indiqué que les nouveaux élus suivaient une formation pour se familiariser avec les dossiers en cours, M. Lussier a répondu aux questions sur les dossiers en cours.

Lire aussi: Trois femmes au comité exécutif

« Je vais rencontrer le consortium bientôt. Je n’ai pas la date, mais ça devrait être la semaine prochaine. Je ne voulais pas que ça tarde », dit le maire Lussier.

Le dossier ne sera donc pas présenté lundi au conseil municipal, même si, avant les élections, on s’attendait à un exposé à la mi-novembre. « Je veux prendre le temps de regarder le dossier et de connaître leurs besoins. »

Il était prévu au contrat que le consortium pouvait faire une demande pour prolonger l’entente d’exclusivité de trois mois. « Ils se sont prévalus de ça et je l’accepte à 100 %. Ça nous donnera le temps de regarder ça ensemble. »

M. Lussier a par ailleurs très hâte de rencontrer Peter Cassar, chef de la direction de SherWeb. « C’est une belle industrie que nous avons. Nous ne pouvons pas nous passer de ça. Je veux le rassurer et regarder les chiffres avec les membres du consortium. » Sher-Web espère pouvoir emménager dans ses bureaux de la rue Wellington Sud en 2020.

Quant à Nicole Bergeron, elle s’abstiendra de participer aux débats concernant Well inc. « J’ai fait la demande pour avoir un cinquième membre à l’exécutif, qui devrait être prêt en février. C’est moi qui répondrai aux questions sur Well inc. N’oubliez pas que je suis là à côté de Mme Bergeron. C’est un dossier parmi tant d’autres. »

Mme Bergeron confirme avoir eu un avis du Service juridique. Comme Serge Paquin, qui s’abstenait de participer aux dossiers concernant les régimes de retraite, parce que sa fille travaille aux ressources humaines, la présidente du comité exécutif refilera les questions concernant Well inc. à ses collègues. 

Nicole Bergeron s’abstiendra de participer aux débats concernant Well inc.

La composition du comité exécutif

Les conseillers n’ayant pas obtenu un poste au sein du comité exécutif n’avaient pas été prévenus avant l’annonce faite aux médias mardi. Certains ont exprimé qu’ils auraient aimé être informés avant. « C’est la façon dont je voulais fonctionner. C’était une surprise aussi. Il faut qu’ils s’attendent à avoir des beaux comités aussi. On a envoyé un communiqué et un courriel. Je pense que les gens savaient que je me préparais pour des comités. Il y avait quand même un exécutif à faire. Je l’ai fait, et d’une belle façon. Je suis très content de mon exécutif. S’ils ont été malheureux, je ne sais pas pourquoi. J’ai des places importantes pour tout le monde. Tout le monde a quelque chose d’important à faire. »

Les élus seront rencontrés jeudi pour être informés des comités auxquels ils siégeront. Une annonce publique pourrait suivre vendredi. En ce sens, M. Lussier confirme qu’il siégera lui-même à Valoris. « Il y a des choses à regarder dans ce dossier. Je vous tiendrai informés dans les semaines à venir. »

Certains comités seront modifiés pour tenir compte de la réalité à 15 élus. Il devrait donc y avoir moins de comités. « J’essaie de joindre des comités qui se ressemblent. Aucune possibilité n’est fermée. » Un comité Femmes et Ville pourrait être intégré à un autre comité.

Diffusion des séances du conseil

Les séances du conseil municipal seront diffusées en direct sur internet dès lundi. La première séance du nouveau conseil municipal est effectivement prévue le 20 novembre. Le lien vers cette diffusion en direct sera disponible sur le site de la Ville de Sherbrooke (sherbrooke.ca) dès 19 h. Les émissions résumant le conseil, à MAtv, continueront d’exister.

« Il n’y a aucun coût pour l’instant », mentionne le maire Steve Lussier. Cette information a été contredite un peu plus tard par le Service des communications. Chaque webdiffusion coûtera 600 $ jusqu’à la fin du contrat avec la compagnie chargée de filmer les séances. Le contrat prend fin en janvier et sera effectif pour au moins trois séances.

Pour le moment, Steve Lussier ne voit pas de problème à poursuivre l’initiative lancée par Bernard Sévigny de rendre publiques les réunions de travail avant le conseil municipal.