Bill Blair, ministre fédéral de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé

Toronto a reçu 11 M$ d'Ottawa pour l’accueil des demandeurs d’asile

TORONTO — La Ville de Toronto a reçu 11 millions $ du fédéral pour compenser les dépenses engendrées par l’afflux des demandeurs d’asile.

Le ministre fédéral de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé Bill Blair affirme que les discussions se poursuivent avec la capitale ontarienne afin de trouver des solutions à long terme qui pourraient inclure d’autres sommes d’argent pour l’hébergement temporaire des demandeurs d’asile.

Bill Blair a fait ces commentaires vendredi matin à la sortie d’une rencontre avec le maire John Tory. Ce dernier avait sonné l’alerte parce que les demandeurs d’asile créent une forte pression sur le réseau de refuges de la ville.

«Ce versement initial a été alloué pour aider à soulager la pression qui pèse sur la Ville de Toronto, a précisé M. Blair. On continue à travailler sur des solutions à plus long terme.»

Une partie de l’argent va servir à relocaliser des centaines d’immigrants irréguliers qui occupent depuis quelques mois des dortoirs de collèges dans la région de Toronto selon le ministre. Les résidences des collèges Humber et Centennial vont être libérées à temps pour la date limite du 9 août afin de préparer l’arrivée des étudiants.

«Notre gouvernement a pris des arrangements pour réserver des chambres d’hôtel et de motel dans le Grand Toronto. Cela va permettre aux autorités municipales de déplacer les demandeurs d’asile qui se trouvent dans les résidences étudiantes», a annoncé Bill Blair.

Au moment le plus fort de l’achalandage, plus de 400 nouveaux arrivants occupaient les résidences étudiantes. Ce chiffre aurait chuté à 272 personnes en date de vendredi matin.

«L’annonce d’aujourd’hui est une étape importante et vient nous aider à réduire la pression pour trouver de l’hébergement aux gens qui se trouvent dans les deux dortoirs de Toronto», a reconnu le maire John Tory.

La compensation financière du fédéral avait été annoncée en juin dans le cadre d’un engagement total de 50 millions $ envers le Québec, l’Ontario et le Manitoba pour compenser certains frais occasionnés par l’arrivée massive d’immigrants irréguliers à la frontière.

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté Ahmed Hussen avait indiqué, en juin, qu’il s’agissait d’un premier versement aux provinces. Au total, 36 millions $ ont été promis au Québec, 11 millions $ à l’Ontario et trois millions $ au Manitoba.

La semaine dernière, le gouvernement provincial de l’Ontario a réclamé la somme de 200 millions $ au fédéral pour compenser les dépenses liées à l’accueil des demandeurs d’asile installés sur son territoire, dont certains dans la région d’Ottawa.

Lisa MacLeod, la ministre ontarienne des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires, a envoyé une lettre pour réclamer davantage de fonds après avaoir attaqué le gouvernement libéral fédéral pour sa gestion du dossier des demandeurs d’asile.

Les ministres Ahmed Hussen et Bill Blair ont reçu une copie de la lettre en question.

Malgré tout, Bill Blair a soutenu que le gouvernement fédéral «n’est pas en chicane» avec la province.