Un an après son entrée en poste, Pierre Tardif a annoncé dimanche sa démission du poste de directeur général de la Société Saint-Jean-Baptiste du diocèse de Sherbrooke.

Tardif quitte la SSJB, une organisation «assez conservatrice»

SHERBROOKE — Un an après son entrée en poste, Pierre Tardif a annoncé dimanche sa démission du poste de directeur général de la Société Saint-Jean-Baptiste du diocèse de Sherbrooke. Il dit quitter une organisation « conservatrice » où le climat n’est pas toujours évident.

« C’est certain que la Société Saint-Jean-Baptiste, c’est une organisation qui est assez conservatrice. C’est toujours un peu difficile d’aller vers les changements et de faire autrement. C’est pour ça que depuis un bout de temps j’avais pensé quitter. C’est correct, c’est leur façon de voir les choses, mais moi j’ai toujours été une personne plus dynamique », explique l’ancien conseiller municipal.

À lire aussi: Pierre Tardif dirigera la SSJB

La SSJB a gain de cause

Autre assemblée houleuse à la SSJB

Il y a deux mois, M. Tardif avait informé la présidente de ses intentions de quitter son poste. Elle lui avait alors demandé de rester, ce qu’il avait alors accepté.

« Durant les vacances, j’y ai repensé. On dit toujours que les périodes des Fêtes, c’est une période de réflexion et de résolutions, ç’a été le cas pour moi. Ç’a été une belle expérience, j’ai connu beaucoup de gens intéressants, mais là je suis passé à autre chose. »

L’homme de 68 ans se dit prêt à prendre du temps pour lui. Il avait déjà parlé de retraite à la fin de sa carrière politique, puis le poste à la Société Saint-Jean-Baptiste lui avait été proposé.

« J’ai fait un an avec eux, quand je suis arrivé je n’avais pas l’intention de faire comme l’autre d’avant et rester 50 ans. Pour la suite, je n’ai rien de planifié, je vais prendre du bon temps pour moi, faire de la musique et me mettre en forme », ajoute M. Tardif.

Il a d’ailleurs annoncé sa démission sur ses médias sociaux dimanche. Depuis, il reçoit plusieurs commentaires positifs de gens qui sont heureux de sa décision, ce qui lui confirme qu’il a pris une bonne décision.

« Je trouvais que c’était une belle façon de commencer 2019, de prendre ma retraite », termine-t-il.