Élisabeth Brière compte être celle qui redonnera la circonscription de Sherbrooke au Parti libéral du Canada (PLC) après plus de 35 ans.

Sherbrooke invitée à passer à l’ère Brière

« Il est temps de changer d’ère, c’est l’ère Brière »

Élisabeth Brière compte être celle qui redonnera la circonscription de Sherbrooke au Parti libéral du Canada (PLC) après plus de 35 ans.

Celle qui avait reçu le premier ministre sortant et chef du Parti libéral du Canada Justin Trudeau à son investiture a procédé à l’ouverture de son bureau électoral, mardi soir, en présence de plusieurs dizaines de partisans et bénévoles.

« En 2015, les Canadiens et les Canadiennes ont voté pour un changement réel. Quatre ans plus tard, il y a eu beaucoup de progrès. Il faut rester dans la course et continuer le beau travail. Avec mes collègues libéraux et sous le leadership du premier ministre Justin Trudeau, nous donnerons à Sherbrooke une voix forte à Ottawa », assure Élisabeth Brière.

Elle a fait part à ses militants des enjeux qu’elle compte défendre d’ici le jour du vote le 21 octobre.

« Vous voulez donner une place plus importante à l’environnement, à la place essentielle des femmes dans la société, à l’accueil des immigrants, à la famille ou au développement économique, rejoignez-nous et faisons du 21 octobre une victoire du Parti libéral du Canada ici à Sherbrooke », a soulevé Mme Brière.

Notaire et bénévole impliquée dans diverses causes à Sherbrooke, Élisabeth Brière s’engage à écouter les citoyens et soutenir les projets.

« J’adore être sur le terrain avec les gens. Je suis là pour ça. Je veux écouter les gens, entendre leurs préoccupations. J’ai à cœur de les servir, de les conseiller ce qui est la continuité de mon quotidien. J’adore l’aventure politique. Je suis persuadée de relever le défi après le 21 octobre », assure Élisabeth Brière.

AbonnezvousBarometre

Priorités

En entrevue avec La Tribune, elle est revenue sur ses priorités de campagne.

« On sait que nous sommes en pénurie de main-d’œuvre tant ici à Sherbrooke, au Québec et au Canada. Le maintien en emploi des personnes expérimentées ou l’automatisation des procédés de production sont des solutions, mais il faut aussi travailler à encore mieux accueillir et intégrer les immigrants » soulève Élisabeth Brière.

La candidate du PLC souhaite qu’un transporteur aérien signe une entente avec la Ville de Sherbrooke, propriétaire de l’aéroport, pour aller de l’avant avec le projet de liaison commerciale attendue depuis plusieurs années dans la région.

« Marie-Claude Bibeau a fait tout ce qu’elle pouvait dans ce dossier-là. Il faut que Sherbrooke soit assuré de mon entière collaboration lorsqu’une entente sera signée. Il faut rendre le projet attrayant et démontrer que les retombées économiques sont bonnes », mentionne Élisabeth Brière qui a pu compter sur la présence de la députée sortante de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, lors de son lancement de campagne électorale.

Selon elle, un changement dans les mœurs de se rendre à l’aéroport de Sherbrooke pour prendre l’avion, mais aussi de prendre le train de Sherbrooke vers Montréal demeure incontournable pour que ces projets de transport voient le jour.

La candidate du PLC dans la circonscription de Sherbrooke a lancé quelques flèches à l’endroit du Parti conservateur du Canada.

« Contrairement à d’autres formations politiques, il n’est pas question de remettre en question le droit à l’avortement pour toutes les femmes ou les droits des minorités sexuelles. Je ne veux pas revivre les années de Stephen Harper avec Andrew Scheer, non merci », a lancé la candidate du parti dirigé par Justin Trudeau.