Le péquiste Joël Arseneau l'a finalement par une majorité de 15 voix.

Recomptage aux Îles-de-la-Madeleine: le péquiste Arseneau confirmé

GASPÉ — Le dépouillement judiciaire terminé mardi soir aux Îles-de-la-Madeleine confirme la victoire du péquiste Joël Arseneau par une majorité de 15 voix. Le décompte du 1er octobre lui donnait une avance de 18 voix sur la libérale Maryse Lapierre.

«Les deux dernières heures ont été plus longues que toute la semaine», a réagi M. Arseneau, joint mardi soir à l’issue du dépouillement.

«On est satisfaits et soulagés. On peut se mettre au travail […]. Il y a une leçon : quand on dit que chaque vote compte, des gens vont réaliser que c’est vrai», ajoute le nouveau député des Îles. 

M. Arseneau se sent «tout à fait» légitime d’entamer son mandat avec 15 votes de majorité. «C’est la démocratie qui a parlé. La règle a toujours été 50 % plus un», dit le député, qui souhaite maintenant être «le député de tous les Madelinots».

Erreurs et manque de sérieux

La candidate libérale Maryse Lapierre avait demandé et obtenu un dépouillement judiciaire en évoquant de possibles erreurs et un manque de sérieux lors du premier décompte. 

Le Parti québécois (PQ) garde ainsi ses neuf députés à l’Assemblée nationale et a bon espoir d’en obtenir une 10e grâce au dépouillement judiciaire dans la circonscription de Gaspé, qui commence mercredi.

La péquiste Méganne Perry Mélançon y a perdu par 132 voix derrière le libéral Alexandre Boulay. Toutefois, le relevé de dépouillement d’une boîte de scrutin donnait ses 194 voix au libéral, et aucun aux trois autres candidats. Un résultat improbable, estime le PQ, d’autant plus que la scrutatrice en poste le 1er octobre a témoigné que le résultat de l’urne était partagé.

La victoire de Mme Perry Mélançon permettrait au PQ de déloger Québec solidaire (QS) comme deuxième opposition officielle. Les deux partis auraient le même nombre de députés, soit 10, mais le PQ a obtenu plus de voix que QS.