Le député QS Vincent Marissal

Québec doit offrir 40 millions$ aux Jeux de la Francophonie, dit QS

À l’instar du fédéral, Québec solidaire (QS) demande au gouvernement Legault d’augmenter de 17 à 40 millions $ son aide financière pour d’éventuels Jeux de la Francophonie à Sherbrooke en 2021.

QS a donc demandé jeudi au gouvernement caquiste d’assumer, à parité avec Ottawa, la moitié de la facture des Jeux, évaluée à pas moins de 80 millions $.

À lire aussi: Au coeur d'un bras de fer politique Québec-Ottawa

Mercredi, la ministre des Relations internationales du Québec, Nadine Girault, a annoncé une offre de 17 millions $ pour la tenue des Jeux, laissant tout le reste de l’addition au fédéral.

Toutefois, le gouvernement Trudeau a rapidement ridiculisé en soirée la proposition du gouvernement Legault et l’a appelé à faire «preuve de sérieux», en lui rappelant que le Québec est membre à part entière de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

En mêlée de presse jeudi matin à l’Assemblée nationale, le député QS Vincent Marissal a repris le même argument en invoquant que le Québec doit exercer son pouvoir réel correspondant à son statut réel, au sein de la seule instance internationale dont il membre à part entière.

Il réclame donc que le gouvernement Legault augmente la mise pour ne pas se faire damer le pion. «La formule habituelle, c’est moitié-moitié, sinon on se comporte en quêteux devant Ottawa, ou alors, on ne veut pas que ça marche et on veut encore se faire dire non par Ottawa. Le gouvernement du Québec ne fait pas figure de gouvernement sérieux.»

Rappelons que Sherbrooke est sur les rangs pour obtenir les Jeux, après le désistement de Moncton et Dieppe, au Nouveau-Brunswick. Le gouvernement de cette province s’est en effet retiré en raison de l’explosion des coûts. Ils étaient passés à 130 millions $ avant d’être revus à 62 millions $.

Sherbrooke avait estimé l’addition à 74 millions $, à laquelle s’ajouteraient toutefois des coûts supplémentaires en sécurité. Le Québec veut obtenir de l’OIF le cahier de charges précis des Jeux, pour savoir à quoi s’en tenir.

Mercredi, le gouvernement Legault avait justifié sa mise de 17 millions $, en expliquant que cela correspond à ce que le précédent gouvernement Couillard s’était engagé à verser quand Sherbrooke avait présenté pour la première fois sa candidature il y a cinq ans.

Des pourparlers entre Québec et Ottawa devraient avoir lieu dans les deux prochaines semaines, a précisé une source mercredi.

Un comité de l’OIF devait par ailleurs se réunir à Paris jeudi concernant les Jeux.