Gilles Bélanger

Protection du lac Memphrémagog : Bélanger se rendra à Chicago

La protection des lacs Memphrémagog et Champlain fera l’objet de discussions dans le cadre de la rencontre du Caucus des Grands Lacs et du Saint-Laurent qui s’amorce aujourd’hui à Chicago.

Représentant l’Assemblée nationale du Québec au Caucus des Grands Lacs et du Saint-Laurent, le député d’Orford, Gilles Bélanger, estime que ce groupe formé de politiciens canadiens et américains devrait reconnaître l’importance des lacs Memphrémagog et Champlain, lesquels sont indirectement rattachés au bassin versant du fleuve Saint-Laurent et des Grands Lacs.

« Samedi, j’aurai l’honneur de faire une allocution devant les sénateurs et des élus américains pour exposer la situation de ces deux lacs transfrontaliers. Ils ont une grande importance pour le Québec comme moteurs économiques, mais sont aussi combien importants au plan environnemental », plaide-t-il sur Facebook.

À ce sujet, il est utile de rappeler que le Memphrémagog est une source d’eau potable pour plus de 150 000 personnes en Estrie. « C’est crucial pour notre région », lance Gilles Bélanger.

L’hiver dernier, M. Bélanger s’était déjà rendu à Coventry, en compagnie de plusieurs intervenants de la région, afin de participer à une consultation publique menée par la commission environnementale du district sept du Vermont. Cette commission se penchait alors sur une demande d’agrandissement du site d’enfouissement de Coventry, dont est propriétaire la compagnie Casella Waste Systems.

Rappelons que la commission environnementale du district sept a récemment ordonné que le lixiviat provenant du site de Coventry ne soit plus traité à l’usine d’épuration des eaux de Newport puisque celle-ci émet des rejets dans une rivière se jetant dans le lac Memphrémagog.

À Chicago

En juillet dernier, Gilles Bélanger avait par ailleurs pris part à une rencontre du comité exécutif du Conseil des gouvernements d’État de la région Est, à Pittsburgh. Il avait alors fait adopter une résolution qui demandait précisément qu’on reconnaisse la présence du lac Memphrémagog dans le bassin versant des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

Les démarches du député d’Orford ont notamment pour but de consolider le financement des organismes qui voient à la protection des lacs Memphrémagog et Champlain.

M. Bélanger désire de plus que les différentes organisations pouvant faciliter la préservation des deux plans d’eau, les gouvernements au premier chef, puissent s’engager en ce sens plus formellement encore.