M. Legault n’a pas caché sa fierté d’avoir réussi à attirer dans ses rangs Mme Blais, disant susciter «de la jalousie» chez les autres partis.

Marguerite Blais confirme son saut avec la CAQ

SAINT-SAUVEUR — Présentée comme une «rock star» par le chef de la CAQ, François Legault, Marguerite Blais a confirmé vendredi qu’elle portera les couleurs de ce parti dans Prévost lors de la prochaine campagne électorale.

L’ex-ministre libérale, responsable du dossier des Aînés, compte d’ailleurs se vouer à la cause de la défense des aînés et des proches aidants.

Elle a admis avoir été approchée par le chef libéral Philippe Couillard, avant même la Coalition avenir Québec, mais elle a choisi la CAQ parce que François Legault a accepté sur-le-champ ses cinq propositions pour faire avancer la cause des proches aidants et des aînés, a-t-elle affirmé au cours d’une conférence de presse à Saint-Sauveur.

Parmi ces propositions, on trouve le développement «partout au Québec» de maisons Gilles Carle, ces maisons qui apportent du répit aux proches aidants en prenant soin d’une personne malade et en lui offrant divers services.

M. Legault s’est aussi clairement engagé à adopter «une véritable politique pour les proches aidants», ce qui a plu à Mme Blais.

Fait à noter, l’artiste Chloé Ste-Marie, qui plaide depuis des années pour la cause des proches aidants, ayant elle-même épaulé le cinéaste Gilles Carle pendant des années, était présente à l’annonce officielle de sa candidature à Saint-Sauveur.

Elle a accordé son appui à Mme Blais. Et, lors d’un point de presse qui a suivi, elle a admis appuyer le parti qui porterait cette cause, tellement elle y tient.

M. Legault n’a pas caché sa fierté d’avoir réussi à attirer dans ses rangs Mme Blais, disant susciter «de la jalousie» chez les autres partis, puisque Mme Blais est une personnalité que les gens trouvent sympathique et sincère.