Le maire de Sherbrooke Steve Lussier se targue de dépenser moins pour les salaires de son cabinet que son prédecesseur.

Lussier moins dépensier que Sévigny

Steve Lussier se targue de dépenser moins pour les salaires de son cabinet que son prédecesseur. Il renverse la perception que son cabinet est dispendieux en ne se basant plus sur des prévisions budgétaires, mais sur les dépenses réellement engagées.

« Je me suis levé [mercredi] matin et je trouvais que quelque chose ne marchait pas. Je me suis dit que j’irais au fond des choses », lance M. Lussier. 

À lire aussi: Cabinet du maire : 35 000 $ de plus en salaires

S’il affirmait dans notre édition de mercredi matin qu’il était moins dépensier que Bernard Sévigny, notamment parce que son cabinet compte une employée de moins, Steve Lussier le démontre en indiquant que le salaire total des membres de son cabinet, en incluant les cotisations, s’élève à 391 464 $. En comparaison, les salaires du cabinet Sévigny coûtaient 545 800 $ en 2017.

« Ce sont 154 336 $ de moins, ce qui est tout à fait logique parce que j’ai une employée de moins. La directrice de mon cabinet a aussi un salaire moins élevé que le directeur de M. Sévigny. »

M. Lussier a aboli un poste d’attachée politique lors de son entrée en poste. « C’est un choix que j’ai fait à mon arrivée. Mon attaché politique se sentait capable d’assumer deux rôles. »

Steve Lussier apporte ces précisions en jugeant que le montant total budgété pour son cabinet politique, 596 750 $, est élevé. Il assure que ses dépenses réelles seront inférieures au montant budgété, une fois l’année terminée.