Charles Poulin tentera de remplacer Guy Hardy dans la circonscription de Saint-François.

Les libéraux font confiance à Charles Poulin

Quelques centaines de partisans ont accueilli Charles Poulin comme candidat libéral dans la circonscription de Saint-François, « le plus beau comté du Québec », selon ses dires.

L’homme de 44 ans tentera de succéder au député actuel Guy Hardy, qui a annoncé il y a quelques semaines qu’il ne se représenterait pas en vue de la prochaine élection.

M. Poulin considère que plusieurs dossiers sont importants dans sa circonscription. « On a le plus beau comté au Québec, a commenté le candidat lors de la soirée de son investiture au Parvis. Saint-François est un beau mélange de ville et de milieu rural. Dans la région de Coaticook et Bromptonville, il y a l’agriculture et la foresterie qui sont très importantes. En ville, on a deux gros centres de santé, des hôpitaux, une superclinique, la faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke, l’Université Bishop’s, donc beaucoup de dossiers différents et passionnants. »

Les soins de santé dans les régions sont aussi importants pour celui qui est le propriétaire d’une clinique de physiothérapie à Coaticook. « Je suis physiothérapeute et mes clients me disent merci pour tout ce qu’on a fait dans le comté. Coaticook est un modèle de collaboration entre les médecins, le GMF et le Centre de santé. Les gens ont accès à un médecin de famille et ont accès à un rendez-vous rapidement », assure celui qui habite à Coaticook depuis les deux dernières décennies.

Le candidat du Parti libéral veut effectuer du travail de terrain dans les prochains mois. « Je suis très connu dans la région de Coaticook. Je dois développer le plus de notoriété possible. Je veux rencontrer les électeurs de Saint-François pour savoir ce qui est important pour eux et m’assurer d’avoir un vote fort pour m’assurer de les représenter avec un bon mandat à l’Assemblée nationale », commente-t-il.

« C’est comme un grand voyage, ça commence par un pas, ajoute Charles Poulin. Je vais rencontrer un électeur à la fois, je vais prendre le pouls et je pense qu’ils vont m’accorder leur confiance. J’ai toujours été près des gens. Je travaille avec eux pour trouver des solutions aux problématiques. »

Au cours des années, M. Poulin a vécu des expériences politiques. « J’ai toujours voulu changer les choses en m’impliquant personnellement, indique-t-il. J’ai été vice-président de mon ordre professionnel et j’ai été conseiller municipal durant deux mandats. Ça fait maintenant 15 ans que je suis avec le parti libéral dans le comté de Saint-François », résume-t-il.