Dans un discours à la Chambre de commerce de Halifax, Bill Morneau a estimé que ceux qui seraient surpris par le budget libéral n'auraient pas suivi beaucoup les initiatives de son gouvernement depuis quatre ans.

Le ministre Morneau soutient que son budget n'est pas électoraliste

HALIFAX — Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a soutenu vendredi à Halifax que le budget libéral de cette semaine n'est pas électoraliste.

Dans un discours à la Chambre de commerce de Halifax, M. Morneau a estimé que ceux qui seraient surpris par le budget libéral n'auraient pas suivi beaucoup les initiatives de son gouvernement depuis quatre ans.

Le ministre a également réitéré pourquoi son gouvernement avait décidé de continuer à dépenser davantage, pour soutenir l'économie. M. Morneau affirme que le moment serait particulièrement mal choisi pour viser rapidement le déficit zéro, ce qui entraînerait selon lui une hausse du chômage et des problèmes économiques plus importants.

M. Morneau a déclaré que son gouvernement voulait plutôt continuer à dépenser tout en réduisant le montant de la «dette en fonction de l'économie» - le ministre ne parle plus de la dette en pourcentage du PIB.

Au cours de la campagne électorale de 2015, Justin Trudeau avait prévenu qu'un gouvernement libéral afficherait au départ un déficit modeste, mais qu'il équilibrerait les comptes d'ici 2019; le budget de cette semaine prévoit en fait un déficit de 19,8 milliards $ cette année.