Steve Lussier

Le maire Lussier interrogé sur ses dépenses

Des dépenses de 2600 $ pour une formation sur l’art de prononcer des discours en public, des frais de 260 $ pour une nuit au Marriott ou des frais pour une présence à la Coupe Rogers : le maire Steve Lussier a été interpellé sur son allocation de dépenses mardi au conseil municipal. Le citoyen Jonathan Savard lui a demandé pourquoi les citoyens devaient assumer ces frais.

Le maire Lussier s’est défendu en mentionnant qu’il s’agissait bien de frais de représentation et que chaque déplacement a été « constructif » pour les citoyens de Sherbrooke. « Ce sont souvent des occasions de rencontrer des investisseurs qui pourraient venir dans notre ville. »

« M. Lussier a trouvé judicieux de faire payer aux citoyens des cours de développement personnel sur l’art de prononcer des discours en public. [...] Notre maire a dépensé des centaines de dollars pour aller à la Coupe Rogers, un tournoi de tennis professionnel. [...] Puis il est allé se divertir au cirque à Trois-Rivières à nos frais », dit Jonathan Savard.

Il souligne aussi une présence au Grand Prix de Valcourt.

Jonathan Savard

« J’aimerais savoir en quoi la présence au cirque, à la Coupe Rogers ou au grand Prix de Valcourt a été utile aux Sherbrookois.

« Il faut plus de transparence pour éviter que des situations semblables se reproduisent. Je propose que les dépenses du maire soient systématiquement publiées sur le site internet de la Ville plutôt que de forcer les citoyens à faire des demandes d’accès à l’information. »

Steve Lussier a répondu être très sensible aux dépenses effectuées dans le cadre de ses fonctions. « Oui, des cours de perfectionnement sont nécessaires dans le cadre de mes fonctions. Si vous faites le tour du Québec, vous verrez que d’autres maires le font. »

Steve Lussier dit qu’il s’agit de formation en continu.

Le maire ajoute n’avoir jamais refusé de fournir son allocation de dépenses à ceux qui le demandaient. « Lorsque je vais à l’extérieur, c’est pour des rencontres avec des investisseurs. Je vais entre autres dans d’autres villes pour voir comment se fait leur comptabilité. Je suis sensible aux dépenses. Quand je suis allé en Europe par exemple, je n’ai pas amené d’attaché politique pour des raisons budgétaires. »

Enfin, concernant son passage au Grand Prix de Valcourt, il précise qu’il y représente la Ville de Sherbrooke « parce que nous sommes des partenaires et que beaucoup de gens viennent coucher à Sherbrooke lors de cet événement ». Il peut aussi du même coup écouter les préoccupations des motoneigistes qui circulent sur le territoire sherbrookois.