« C’est encore loin », a souligné pour sa part l’ex-directeur général de Centraide Estrie et membre de l’exécutif du BQ à Sherbrooke, Claude Forgues, quand La Tribune a sondé son intérêt, après que son nom eut circulé en tant que candidat.

Le Bloc québécois refait ses fondations à Sherbrooke

Des membres du Bloc québécois de Sherbrooke se réuniront, ce dimanche, pour une assemblée de « refondation » du parti. Les participants seront invités à revoir les statuts et le programme du parti, explique Marc Bouliane, président de l’exécutif du Bloc québécois de Sherbrooke.

« L’idée qui vient du forum jeunesse est de refonder le BQ. On a décidé de recréer des comités pour voir le programme et les statuts. Ça va se faire dans des chantiers de comtés, des chantiers régionaux et au congrès national », souligne M. Boulianne. 

Actuellement, le BQ compte 225 membres en règle à Sherbrooke. L’assemblée pourra aussi accueillir les membres du chantier de Refondation, qui sont invités à prendre leur carte sur place par les responsables de l’événement.

Différents conférenciers doivent aussi prendre la parole pendant la journée, dont Luc Thériault, député de Montcalm.

Les gens sont conviés à partir de 9 h pour les inscriptions; l’événement se déroulera au Baobab, café de quartier à Sherbrooke. 

L’assemblée se tient alors que la période de mise en candidature pour la chefferie du BQ se termine la semaine prochaine.

Pour le moment, le seul candidat à la chefferie du parti est l’ancien ministre péquiste Yves-François Blanchet. Martine Ouellet a démissionné en juin dernier, après plusieurs mois de tensions au sein du parti. 

Candidat en vue

Par ailleurs, David Benoît, vice-président du Forum jeunesse du Bloc québécois, ne cache pas son intérêt pour devenir candidat du BQ dans Sherbrooke. 

« Sans que le processus officiel ait été enclenché, j’ai manifesté mon intérêt dans Sherbrooke », commente cet employé de Vidéotron qui aura bientôt 27 ans. Il dit militer activement depuis environ un an et demi et souligne avoir travaillé au « processus de refondation » du parti dans les derniers mois. M. Benoît est natif de Montréal et il est installé ici depuis environ deux ans.

« C’est encore loin », a souligné pour sa part l’ex-directeur général de Centraide Estrie et membre de l’exécutif du BQ à Sherbrooke, Claude Forgues, quand La Tribune a sondé son intérêt, après que son nom eut circulé.

Il a fait savoir qu’il était trop tôt pour s’avancer en rappelant qu’il a dû céder sa place à la candidate péquiste Solange Masson dans Saint-François. Les électeurs ont finalement élu la caquiste Geneviève Hébert.